Filinfo

Foot

M’Hamed Fakhir, le mal-aimé du HUSA

© Copyright : DR
Kiosque360. Malgré la victoire du Hassania d’Agadir face aux Ivoiriens de San Pedro 3-0, les supporters se sont tout de même attaqués au staff technique à coups de jets de pierres. M’Hamed Fakhir a échappé au pire.
A
A

Le hooliganisme a encore frappé dans les stades marocains. Cette fois c’est au grand stade d’Agadir, l’Adrar, que les faits ont eu lieu.

Dimanche dernier, alors que le Hassania d'Agadir recevait le club ivoirien de San Pédro pour le compte de la 4e journée de la Coupe de la CAF (Groupe D), des supporters du club soussi se sont mis à jeter des pierres en direction du staff technique, en visant particulièrement le coach M’hamed Fakhir.

Finalement ce sera Khaled Al Saadi, le directeur administratif du club, qui aura le malheur de recevoir une pierre en pleine tête, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du mardi 14 janvier. Ayant perdu conscience sur le coup, Khaled Al Saadi a été transporté d'urgence à l’hôpital Hassan II.

De leur côté, les services de sécurité ont immédiatement ouvert une enquête pour identifier les auteurs de cet acte de violence. Le comble de l’histoire c’est que le Hassania d’Agadir a fini la rencontre vainqueur par 3-0 et est quasiment qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF.

D’après le journal, les malfaiteurs cherchaient en fait à nuire au coach Fakhir pour le pousser à la démission. Ce que ce dernier refuse en déclarant être lié au club par un contrat qu’il se doit d’honorer, et que si les supporters veulent son départ, c’est aux dirigeants du club qu’il faut s’adresser.

Toujours d’après Al Ahdath Al Maghribia, la victoire du HUSA soulève plusieurs points. Comment une équipe qui ne fait qu’enchainer les défaites en Botola, puisse facilement s’imposer en coupe de la CAF et se qualifier aux quarts de finale? Il s’agit pourtant des mêmes joueurs et de la même équipe. Est-ce qu’il ne s’agit pas, s’interrogent les observateurs, d’un complot qui vise à faire tomber l’entraîneur et peut-être aussi la direction du club? Il y en a même qui vont jusqu'à soupçonner des calculs politiciens et électoraux.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous