Formulaire de recherche

Mondial 2018: Hervé Renard, un coach réaliste

Renard et Deschamps

© Copyright : DR

Posté le 05/12/2017 à 23h44 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Alors que le tirage au sort du Mondial a eu l’effet d’une douche froide sur les Marocains, le sélectionneur national, Hervé Renard, a su trouver les mots pour pousser ses joueurs à se préparer à une Coupe du Monde où ils devront se surpasser. Les détails.

En réaction au tirage au sort de la Coupe du monde 2018, le sélectionneur national, en bon professionnel, a déclaré que malgré la difficulté du groupe B, les Lions de l’Atlas n’ont d’autre choix que se monter sous leur meilleur jour, indique Al Massae du 6 décembre.

«C’est la Coupe du monde. Et si on veut grandir, il faut battre les meilleurs un jour ou l’autre. Si on n’en est pas capables, on restera à la maison», a déclaré le sélectionneur, distillant au passage un message aux joueurs qui penseraient que les choses sont déjà perdues d’avance.

En guise de feuille de route, Renard a également déclaré que les Lions de l’Atlas doivent d’abord battre l’Iran le 15 juin lors de leur entrée en lice pour espérer. L’objectif étant d’assurer trois points et aller surprendre le Portugal ou l’Espagne. Un plan qui sonne bien sur le papier, mais qui demande beaucoup de travail et d’abnégation de la part des joueurs. Pour donner l’exemple, Renard a martelé que «l’Espagne est redevenue l’Espagne, avec une vraie qualité de jeu qui dure depuis une décennie.»

Concernant le Portugal, il est allé titiller les souvenirs des Marocains en déclarant : «Ce sera très dur aussi contre le Portugal, mais il y a le bon souvenir de la Coupe du monde 1986 (3-1)... En plus, au Maroc, les gens adorent le foot espagnol, Cristiano Ronaldo... Ça va être énorme».

Bref, Renard connait le challenge qui attend ses joueurs et préfère annoncer la couleur dès maintenant : le combat sera avant tout au niveau du mental. En parallèle, Renard a déjà fixé la date du 20 mai prochain pour le début des préparations qui auront lieu dans un complexe sportif de Maâmoura flambant neuf. Mais avant de se diriger vers la Russie, la sélection fera une escale en Suisse dont le climat est proche de celui de la Russie.

Posté le 05/12/2017 à 23h44 Par Fayçal Ismaili