Formulaire de recherche

Mondial 2018: la Côte d’Ivoire plus que jamais sous pression

Wilmots

© Copyright : DR

Posté le 09/10/2017 à 21h00 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 10/10/2017 à 09h49)

Kiosque360. Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, le Belge Marc Wilmots, vit des moments particulièrement difficiles depuis que les Lions de l’Atlas ont réussi à glaner la première place du groupe C.

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour le sélectionneur belge des Eléphants, Marc Wilmots. Depuis que le Maroc a réussi à glaner la première place du groupe C suite à sa victoire éclatante, samedi 7 octobre, contre la sélection gabonaise (3-0), l’ancien sélectionneur des Diables rouges est sous pression, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du mardi 10 octobre.

Une pression d’autant plus grande que la presse ivoirienne n’a pas été tendre avec lui, surtout après le match nul, zéro à zéro, glané à Bamako, contre les Aigles du Mali. Marc Wilmots essaie quant à lui de se justifier, expliquant à la presse ivoirienne que son effectif a été amputé de ses plus importants éléments lors du match joué à Bamako vendredi dernier.

Particulièrement remonté contre la presse ivoirienne, l’entraineur belge a estimé que les critiques dont il fait l’objet ne sont pas justifiées et qu’elles ne sont pas «professionnelles». Il a estimé que rien n’était encore plié et que tout allait se jouer lors de la «finale» à Abidjan.

Au sujet de cette «finale» contre le Maroc, Marc Wilmots a promis à la presse ivoirienne qu’il allait procéder à plusieurs changements d’ordre tactique. La Côte d’Ivoire ne sera pas au complet lors du match face au Maroc, à en croire nos confrères d’Al Massae. Selon ces derniers, quatre joueurs titulaires manqueront à l’appel, dont le capitaine Eric Bailly.
Ismail El Fassi

Posté le 09/10/2017 à 21h00 Par Fayçal Ismaili