Filinfo

Foot

Mondial 2018: le Maroc va empocher 8 millions de dollars

© Copyright : DR
La FIFA a augmenté de 12% le montant des primes allouées aux pays participant au Mondial 2018. Il passe de 358 millions de dollars à 400 millions de dollars. La FRMF est ainsi assurée d'empocher la coquette somme de 8 millions de dollars.
A
A

La FRMF est assurée de toucher 8 millions de dollars lors des prochains mois. Cette somme représente la prime de participation au Mondial, que chaque fédération reçoit à l'approche de la compétition, afin que même les moins aisées puissent trouver des fonds afin de financer la préparation de leurs équipes nationales.

Infantino, le président de la FIFA, et son comité exécutif ont augmenté de 12% le budget alloué aux fédérations qualifiées au Mondial. Celui de l'édition 2014 (la dernière de Blatter) était estimé à 358 millions de dollars, alors que pour la première coupe du monde de l'ère Infantino, le chiffre passe à 400 millions de dollars.

La grande part est réservée au gagnant de la compétition, dont la fédération touche 30 millions d'euros, alors que 28 millions sont réservés au finaliste et 4 millions de moins pour le gagnant de la petite finale (3e place).

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot mercato hivernal
Foot mercato hivernal

La Fédération décrète la fin du mercato d’hiver

Foot Mondial des clubs
Foot Mondial des clubs

Le Maroc compte organiser la Coupe du monde des clubs

Foot FRMF
Foot FRMF

Pas de rassemblement pour les équipes nationales


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech