Formulaire de recherche

Mondial 2018: les hooligans russes menacent la sécurité des supporters

Hooligans russes

© Copyright : DR

Posté le 16/05/2018 à 23h12 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 17/05/2018 à 01h36)

Kiosque360. Les autorités russes prennent très au sérieux les menaces des hooligans locaux, connus pour leur extrême violence. La police russe a proposé de faire la paix avec ces groupes… le temps du Mondial.

Des sources médiatiques américaines ont révélé des rapports sécuritaires russes qui traitent du danger que représentent les hooligans locaux. Ces derniers, qui s’auto-nomment les "Nazis Russes", constituent un risque élevé pour la sécurité des supporters attendus en Russie pour assister à la Coupe du monde l’été prochain.

Selon ces documents, les autorités sur place essaient depuis plusieurs années de résoudre cette problématique, qui peut être néfaste pour l’organisation du Mondial. Parmi les stratégies adoptées, la police russe a proposé de faire la paix avec ces groupes, au moins jusqu’à la fin de la compétition, comme nous l'explique le quotidien arabophone Assabah dans son édition du 17 mai.

Il paraît même que le président russe, Vladimir Poutine, prend en charge personnellement ce dossier. Il aurait lui-même signé les accords de paix. A noter que malgré les différentes arrestations et assassinats qui ont touché ses membres clés, l’organisation des "Nazis Russes" reste toujours redoutable et très dangereuse.

Cette organisation compte des dizaines de milliers de sympathisants à travers le pays. Ils sont même très influents au sein des groupes de supportes des équipes de football. Ce qui dérange encore plus, c’est que ces hooligans ont menacé, bien avant le début du Mondial, de s’attaquer aux supporters étrangers. Ces déclarations ont poussé les autorités à prendre très au sérieux le phénomène.

Toujours selon le quotidien, les accords de paix signés avec ces "Nazis Russes" ne sont valables que lors de la période du Mondial. Ces mêmes arrangements interdisent à certains hooligans identifiés d’accéder aux stades ou de s’approcher des fans zones. La contrepartie pour l’Etat russe impose l’arrêt momentané de toutes les poursuites contre eux. De leur côté, les médias américains jugent insuffisantes les mesures prises par les autorités russes, alors que le risque persiste toujours. 

Posté le 16/05/2018 à 23h12 Par Fayçal Ismaili