Filinfo

Foot

Mondial 2018. Pourquoi le Maroc a quitté tôt la compétition

© Copyright : DR
Kiosque360. Malgré le nombre d’individualités que compte la sélection nationale, le manque d’expérience et de réussite a ruiné les chances du Maroc, et mis à nu les erreurs tactiques du sélectionneur.
A
A

Malgré une avalanche de buts en matchs préparatoires, les buteurs de l’équipe nationale, notamment Ayoub El Kaabi, sont resté muets lors des deux premiers matchs des Lions contre l’Iran et le Portugal. Selon France football du 22 juin, les raisons de la débâcle des Lions de l’Atlas sont à mettre sur le compte de l’inexpérience, la surpression et une mauvaise négociation de balles arrêtées.

Selon le quotidien français, le 11 type des Lions ne compte aucun joueur qui a déjà disputé une Coupe du monde, et ce ne sont pas quelques matchs de la CAN 2017 et la participation de quelques joueurs à des compétitions majeures en Europe, qui en feront des joueurs compétitifs lors de ce mondial.

À en croire France football, les Lions de l’Atlas ont débarqué en Russie avec beaucoup de promesses et d’espoir, grisés par leur invincibilité depuis des mois. Résultat: l’effectif s’est mis tellement de pression qu’on l’a vu tétanisé devant l’Iran et totalement inefficace devant un Portugal qui a maitrisé les débats sans être génial.

Contre l’Iran et le Portugal, le Maroc a encaissé deux buts sur des coups de pied arrêtés. Si le bloc marocain est réputé pour sa solidité, les erreurs personnelles ont ruiné les efforts du groupe. En cause, une improbable tête au premier poteau contre son camp par Bouhaddouz contre l’Iran, et une erreur de marquage de Manuel Da Costa chargé d’être l’ombre  de CR7. Au final, le Portugais s'est trop facilement débarrassé de lui sur le corner, pour placer une tête plongeante et anéantir le rêve des Lions.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Hakimi n’a rien à envier à Ronaldo

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Les Lions de l’Atlas reprennent du service

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Vidéos. Il y a un an, les Lions retrouvaient le Mondial


2 commentaires /

  • Farid
    Le 22 Jun. 2018 à 08h46
    L'analyse semble a première vue pertinente. Mais dès qu'on gratte un petit peu on trouve des incohérences. Pour les Portugais ça se tient, mais pour les Iraniens, ont-ils plus d'expérience pour les grandes compétitions que les Marocains ? Je ne crois pas. Benatia a joué avec la Juve et de ce fait il a fait la plus prestigieuse des compétitions Européennes à savoir la LDC. Je pense qu'il y a deux explications. L’Équipe Nationale a attaqué un niveau supérieur à celui de l'Afrique avec une ligne d'attaque qui n'est pas encore au point. Le deuxième point est qu'elle a manqué de chance, à commencer par un mauvais tirage au sort.
  • KHALID
    Le 21 Jun. 2018 à 21h35
    Je suis désolé pour cette analyse simpliste. C'est vrai que l'EN du Maroc est sortie un peu tôt de la compétition. Mais les conditions des matchs qu'elle a disputé ne lui étaient pas favorables. D'abord, l'EN d'Iran n'était pas Fair-Play, ce n'est pas l'anti-jeu qu'elle a pratiqué qui va l'emmener loin dans cette compétition. Devant le Portugal, l'EN du Maroc a manqué d'efficacité devant le but. Un vieux problème qui a été traîné jusqu'en Coupe du Monde. Nul, ne me dira qu'il fallait faire jouer un tel et pas l'autre. Nous sommes tous d'accord que nous n'avons pas un avant centre dans le sens global du terme. Ne perdons pas espoir, juste mettre un peu plus d'effort pour produire des vrais avant-centres, dans les centres de formation des jeunes footballeurs. Pour le reste, nous avons gagné une très bonne équipe, jeune et ambitieuse. Nous avons un bon coach et son Staff. Sachez que c'est très facile de détruire n'importe quoi ou n'importe qui. Essayons pour une fois de continuer à bâtir une très grande équipe. Avec le soutien de tout les Marocains. Merci.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir

Le Hassania d'Agadir parle leadership

Vers un 6e Ballon d’or pour Ronaldo?

C'est parti pour les coupes de la CAF

Maroc-Cameroun, ça se prépare

Banzarti de retour au Wydad?

Au Barça, la politique gêne le foot

Alami débloque un budget pour les JO 2020

500 millions de dirhams, c'est le coût de la VAR