Filinfo

Foot

Mondial 2026. Blatter: "On ne peut pas arrêter le Maroc avant le vote au congrès"

© Copyright : DR
Sepp Blatter va raconter sa vérité sur le FIFAgate. À la veille de la sortie de son livre, le président déchu a donné une interview au quotidien français l'Équipe, dans laquelle il donne son avis sur le processus de désignation du pays hôte pour le Mondial 2026.
A
A
"Ma vérité", c'est le titre du livre de sepp Blatter à paraître demain en Europe. L'ancien président de la FIFA y raconte sa version du tremblement de terre qui a secoué le gendarme du foot en 2015. Le Suisse se défend d'avoir été le parrain que tous les observateurs du football décrivent.  Dans une interview accordée à l'Équipe, il revient également sur le processus d'attribution de la Coupe du Monde 2026 et sur la légitimité de la Task Force. Morceaux choisis:

A la question de son soutien à Maroc 2026, M. Blatter répond ceci: "Je ne suis pas pour la candidature marocaine, mais pour un déroulement des opérations en accord avec les statuts de la FIFA. C'est une question de principe. On ne peut pas arrêter le Maroc avant le vote au congrès le 13 juin (...) avec ce mécanisme de Task Force".

Blatter va ensuite plus loin sur le processus de désignation: "Si c'est le congrès de la FIFA qui a pris cette décision (le vote des fédérations), il doit permettre aux candidats de revenir vers ce même congrès pour voter. Et puis trois pays orgnaisateurs, c'est compliqué. surtout si l'on veut faire un mur entre deux pays au lieu de faire un pont. Le football ne sépare pas, il rassemble". En principe...

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Blatter assistera à Portugal-Maroc et rencontrera Poutine

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Foot La Brigade
Foot La Brigade

LE36. Ep171: Turki Al Sheikh convoqué par la brigade de son pays


1 commentaires /

  • veridict predict
    Le 24 May. 2018 à 00h20
    le Maroc n'a pas besoin de l'avis d'un président déchu de son poste pour faute lourde à la tête de la plus grande des fédérations sportive.

    ceci peut être aussi vu selon les motifs qui lui sont reproché d'avoir perçus des dessous de table pour influencer le vote en faveur d'UNITED 2026

    conclusion BLATTER n'est rien pour le sport comme pour les différentes fédérations sportives comme pour les passionnés du ballon rond.

    entre autre nous nous fichons de ces commentaires et de son avis car pas crédible
    en tant que verreux du sport ! salissant l'image du sport !
    il peut au contraire poursuivis pour son opinion médiatisé surement rémunéré pas des parties adverses du MAROC 2026

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe