Filinfo

Foot

Mondial 2026: pour France Football, le Maroc a le droit de rêver

© Copyright : DR
C’est le 13 juin prochain, veille de coupe du monde, que l’on connaîtra le nom de l’organisateur du Mondial 2026. Le Maroc espère que cette 5e fois sera la bonne, et le royaume a toutes les raisons d’y croire, selon nos confrères de France Football.
A
A
Un jour avant le début de la coupe du monde, le royaume aura la main sur le cœur. Qui organisera le Mondial 2026? Le Maroc réussira-t-il à créer la surprise en décrochant l’organisation aux dépens de la candidature nord-américaine?

Les Etats-Unis, le Mexique et le Canada sont pour le moment confiants pour leur dossier, mais selon Francefootball, le Maroc aura son mot à dire. Ce qui pousse le média français à y croire, c’est principalement le système de vote. Ce ne sont plus des comités qui votent, mais toutes les nations de la FIFA. 211 pays décideront, et le royaume a des avantages à faire valoir.

FF rapporte que cette 5e candidature marocaine est celle de tout un continent. Le président de la FRMF, et membre du comité de candidature, Fouzi Lekjaa, est très proche du nouveau président de la CAF. Un détail qui pourrait faire gagner au Maroc un grand nombre de votes, puisqu’il aurait le soutient de la confédération africaine de football. Même si la FIFA ne veut pas de « coalitions ».

Selon le journaliste Nabil Djellit, « Ce n'est pas seulement la candidature du Maroc, mais en Afrique, cela est pleinement vécu comme une affaire de famille où le panafricanisme cher aux pionniers de la décolonisation prend toute sa dimension. »

L’autre spécialiste du football africain, Patrick Juillard (football365) est du même avis:

«Le Maroc est revenu au premier plan avec le changement de présidence à la tête de la fédé marocaine. Faouzi Lekjaa est très proche du nouveau président la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad. Ce dernier est désireux de remettre l'Afrique en haut de l'affiche du foot mondial, il voit dans le Maroc le parfait ambassadeur.»


Lire aussi: Mondial 2026. Quand la FIFA use de tous les subterfuges pour contrer le Maroc



Le Maroc qui a déjà des infrastructures à faire valoir, ne montre aussi aucune crainte en ce qui concerne le cahier des charges de la FIFA, à en croire le ministre de la jeunesse et du sport, Rachid Talbi Alami.

«Notre enveloppe budgétaire entre dans la capacité du Maroc et nous nous engageons à honorer le cahier des charges demandé par la FIFA» a rassuré le ministre.

Par ailleurs, le Mexique (1986) et les Etats-Unis (1994) ont déjà organisés des coupes du monde. Fouzi Lekjaa n’hésite pas à avancer cet argument pour donner plus poids à cette candidature africaine. «De 1930 à 2030, le continent africain n'a organisé qu'une seule fois la Coupe du monde. Il ne doit pas rester à la marge» insiste le président de la FRMF.

«L'alternance tacite fait que le continent aura bientôt un Mondial. Le dossier marocain est sérieux. Ils ont tiré les leçons de leurs échecs, et, avec le temps, leur candidature a pris de l'épaisseur » a confié Patrick Julliard à Francefootball.


Lire aussi: Hors jeu. Mondial 2026: le Maroc face à la dictature d’Infantino



Même le patron du football algérien, Khaireddine Zetchi, y va de son soutien : «Nous serons, inchallah, pourquoi pas aux côtés du Maroc s'il a besoin du soutien d'un pays frère» a confié le président de la FAF. 

Si l’Algérie soutient aussi la candidature du Maroc, nul doute que les Américains auront des soucis à se faire d’ici le 13 juin prochain.

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Que rapporterait au Maroc, l'organisation de la CAN?

Foot Raja de Casablanca
Foot Raja de Casablanca

Le Raja au bord de la crise de nerfs

Foot Beach soccer
Foot Beach soccer

Vidéo. CAN: l'Egypte gifle le Maroc


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?

La vraie-fausse CAN 2019 au Congo

Peur sur Madrid avec la Copa Libertadores

CAN 2019 ou l’étrange silence du Maroc

Le Raja peut-il se passer de Garrido?

Sans Fakhir, l’AS FAR défie le WAC

Fellaini jaloux des cheveux de Guendouzi?

La FRMF enquête avec Kaddioui

Le WAC gagne sans Girard