Filinfo

Foot

Neymar, la passion folle des médias brésiliens

© Copyright : DR
Neymar rend la presse brésilienne complétement folle! L'attaquant de la Seleçao est au centre de l'intérêt de tous les journalistes brésiliens en ce Mondial russe.
A
A
Les journalistes brésiliens n'ont d’yeux que pour lui! Neymar est la star la plus médiatisée de la Seleçao en ce début de Mondial russe. Celui qui a acquis depuis longtemps le statut de crack peut-il se mesurer à des phénomènes comme Ronaldinho, Ronaldo ou même Romario? Comme l’explique L’Équipe, l’engouement que suscite l’attaquant du PSG est, en tout cas, complétement fou.

Fernando Valeika, journaliste au sein du quotidien gratuit Metro, explique la différence entre Neymar et Ronaldinho et tout ce qui gravite autour de NeyNey. "Ronaldinho Gaucho était cornaqué par Roberto Assis, un peu comme le fait Neymar Senior aujourd'hui, mais il n'avait pas autour de lui cette énorme structure qui gère sa carrière".

Neymar est tellement protégé que pas un seul journaliste ne peut se targuer de le connaître personnellement. Le joueur a pourtant été suivi par plein de journalistes à son arrivée au Barça en 2013 puis lorsqu’il est parti à Paris l’été dernier.

Pour Juca Kfouri, éditorialiste à Folha de Sao Paulo, Neymar est tout simplement un conglomérat. "Neymar, aujourd'hui, est une pop star, comme pouvait l'être Ronaldinho Gaucho. La différence, c'est que Ronaldinho avait choisi de profiter de la vie quitte à raccourcir sa carrière. Pas Neymar, qui est un extraordinaire joueur de foot, mais une petite tête, une sorte de Peter Pan, qui ne veut pas grandir et laisse tout dans les mains de son père", explique-t-il à L’Équipe.

Neymar entretient également une relation spéciale avec les médias. Ricardo Perrone, blogueur et chroniqueur pour le portail UOL, explique ces rapports: "quand on a parlé des problèmes fiscaux de Neymar, son père a convoqué les journalistes avec qui il a de bonnes relations pour répondre. Ce n'était pas une conférence de presse ouverte à tous. Et en cas d'interview, il demande les questions à l'avance". Neymar est comme une entreprise, très lucrative, très bien cotée et dont tous les cadres sont impliqués. Une entreprise qui touchera le graal si le joueur remporte la Coupe du Monde un jour...

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Macron en feu dans les vestiaires

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Zidane félicite enfin l'équipe de France

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

En direct. Croatie: liesse rouge et blanche à Zagreb


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée

Russie 2018 passe le témoin à Qatar 2022

L'endurance croate donne une peur bleue

FRMF: les rapports et les leçons du Mondial