Filinfo

Foot

Neymar prêt à accomplir son destin doré?

© Copyright : DR
On a vu Cristiano Ronaldo, puis on a vu Lionel Messi. Aujourd'hui c'est à Neymar d'inaugurer son Mondial 2018. La star du Brésil est particulièrement attendue en Russie.
A
A
Neymar lancera son mondial, aujourd’hui à 19h à Rostov-sur-le-Don, face à la Suisse. La star de la Seleçao est, comme Cristiano Ronaldo et Messi, très attendue en Russie. Le jeune prodige en profitera pour marquer son retour en compétition officielle plus de trois mois après sa blessure au pied droit (fissure du cinquième métatarsien). Il s’est contenté de bout de matchs amicaux depuis.

Le Brésil est pensionnaire du groupe E comme la Suisse, le Costa Rica et la Serbie.

Un statut spécial

L’attaquant âgé de 26 ans a la chance d’évoluer dans une des sélections les plus en vue du monde. Le Brésil dispose d’une véritable armada offensive avec des joueurs comme Roberto Firmino ou encore Gabriel Jesus, d’un milieu de terrain talentueux composé notamment de Casemiro et Paulinho et d’une défense en béton avec le duo Thiago Silva-Miranda.

De plus, le nouveau Brésil de Tite est construit autour de Neymar. L’attaquant a marqué 55 buts en 85 sélections, soit autant que Romario. Ronaldo (62) et le roi Pelé (77), ne sont plus très loin.

Valon Behrami, le milieu de terrain de la Suisse, a évoqué le cas du numéro 10 des Auriverde, hier en conférence de presse: "bien sûr que nous pensons à Neymar, que nous analysons ses courses, la manière dont il prend l’espace. Mais la vérité, c’est qu’il faut espérer qu’il soit dans un mauvais jour, et nous dans un très bon". C’est dit!

Des ambitions affichées

Si Neymar s’est rendu en Russie avec la Seleçao, ce n’est pas pour revenir bredouille. Il a affiché ses grandes ambitions lors d’un entretien avec la chaîne YouTube Desimpedidos: "je ne veux pas être le meilleur du monde, je veux gagner le Mondial. Je suis préparé pour tout faire dans cette Coupe du Monde et atteindre ma meilleure version. Je tente toujours d’être dans le top, parmi les meilleurs".

Faire mieux que les deux autres

CR7 et Messi ont pris des trajectoires différentes en ce début de Mondial. Le Portugais a marqué un triplé d’entrée et tenu tête à l’Espagne (3-3) alors que l’Argentin a raté un penalty et n’a rien pu faire contre l’Islande (1-1). Mais que pouvons-nous attendre de Neymar? Le Brésil estl’un des grand favori au sacre final contrairement au Portugal et à l’Argentine. Donc Neymar doit assumer, encore une fois, d'être une star dans la sélection la plus prestigieuse de l'histoire de ce sport.

Une humiliation à faire oublier

Neymar a aussi une revanche à prendre après l’humiliation de la Seleçao en demi-finale du Mondial brésilien. En 2014, le Mineirão de Belo Horizonte est le théâtre de la terrible défaite (7-1) du Brésil contre l’Allemagne en demi-finale. Blessé, Neymar y assiste, impuissant.

Alors qu’il a gagné la Coupe du Monde 5 fois, le Brésil reste aujourd’hui sur deux défaites au Mondial, (7-1) et (3-0) (lors de la petite finale face aux Pays-Bas). Il faudra effacer ce douloureux souvenir et tenter sa chance au pays des Tsars pour que Neymar entre dans la légende.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Mondial 2018: quelles leçons pour l’Afrique?

Foot bleus
Foot bleus

La mise en garde de Deschamps à Mbappé

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Mais où es-tu passé, Hervé Renard?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

La CAF fait le bilan de l’Afrique au Mondial

Joueurs africains: le niet de Lekjaâ

L’AG de la FRMF menacée de report

Les "petits défauts" de Kylian Mbappé

Le Raja retrouve ses sensations africaines

Macron confisque le sacre des Bleus

Le WAC déjà qualifié pour 2019?

El Haddad tiraillé entre Turquie et Golfe

Un trou béant dans le gazon

Azaro exige un gros salaire à Al Ahly