Filinfo

Foot

Neymar risque jusqu’à 5 ans de prison

© Copyright : DR
Kiosque360. Accusé de viol par une jeune Brésilienne, l’attaquant vedette du PSG s’est (maladroitement) défendu dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. Neymar y a notamment dénoncé un piège tout en affichant sa conversation avec la plaignante. Un geste qui pourrait lui coûter la prison.
A
A

La carrière de Neymar va-t-elle être interrompue par un séjour en prison? C’est ce que laisse entendre une information selon laquelle la police brésilienne aurait ouvert une enquête concernant la dernière sortie de l’attaquant brésilien sur son compte Instagram, rapporte le site foot01.com dans un article publié ce lundi 3 juin. Une vidéo dans laquelle l’attaquant brésilien s’est défendu des accusations de viols proférées à son encontre par une jeune femme brésilienne.

Selon cette dernière, l’attaquant auriverde l’aurait violée dans un hôtel parisien le 15 mai dernier. Réagissant à ces accusations, Neymar a dénoncé ce qu’il a qualifié de «piège». Mais pas seulement, puisqu’il a également montré des conversations par WhatsApp qu’il aurait eues avec la plaignante. Des conversations dans lesquelles on pouvait apercevoir des photos intimes de l’accusatrice, dont le visage a toutefois été flouté.

Mais en rendant publics ces messages, Neymar aurait enfreint la loi brésilienne. Et la police a d’ailleurs ouvert une enquête à l’encontre de l’attaquant de 27 ans. Pire, le joueur risquerait une peine de prison d’un à cinq ans pour «publication de photographies contenant des scènes de nudité sans le consentement de la victime». «Après une nouvelle saison éprouvante, et sa rechute au pied droit, Neymar se retrouve donc englué dans une affaire extra-sportive peu glorieuse», concluent nos confrères.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous