Filinfo

Foot

Panique chez la Roja: Piqué blessé, Carvajal forfait?

© Copyright : DR
Gerard Piqué s'est blessé ce matin à l'entraînement. Déjà affaiblie par la blessure de Dani Carvajal, la Roja fera-t-elle face à un nouveau coup dur.
A
A
Dernier adversaire du Maroc au premier tour de la Coupe du Monde Russie 2018, l’Espagne vit des heures compliquées.

Gerard Piqué, défenseur central et cadre de la Roja, s’est blessé au genou gauche à l’entraînement. C’est en prenant un mauvais appui que le joueur du FC Barcelone s’est blessé et a dû arrêter l’entraînement. C’était ce matin à Krasnodar, camp de base de la Roja.

La lésion de Piqué n’est pas très inquiétante, il pourrait être prêt apte pour le premier match de la Roja, vendredi face au Portugal.

Mais celui qui risque fortement de manquer ce match, c’est Dani Carvajal. Le latéral droit ne s’est pas entraîné ce matin. Carvajal souffre d’une lésion musculaire à la cuisse droite depuis la finale de la Ligue des champions Real Madrid-Liverpool (3-1), qui s’est joué le 26 mai.

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Benatia n'oubliera jamais le Mondial

Foot Football
Foot Football

Après la Coupe Davis, Piqué s'offre un club de foot

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéos. Rétro 2018: les Lions de l'Atlas retrouvent le Mondial


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech