Filinfo

Foot

Porte dérobée pour Messi et selfie refusé

© Copyright : DR
Kiosque360. C’est un week-end inoubliable pour les Marocains et pour Lionel Messi, venu disputer avec ses coéquipiers la Supercoupe d’Espagne contre le Séville FC.
A
A

À sa descente de l’avion, les gendarmes chargés d’assurer la sécurité du club catalan  ont réagi de façon professionnelle en s’acquittant de leur devoir sans prêter attention au degré d’intérêt des stars, surtout Lionel Messi, qu’ils devaient surveiller, rapporte Al Akhbar du 15 août.

Pour éviter l’attroupement des fans devant l’hôtel où devaient résider les Catalans, les autorités de la ville de Tanger ont transporté Messi dans une voiture banalisée, le faisant entrer à l’hôtel par une porte dérobée, alors que le reste de l’équipe a pris le bus.

Arrivés au stade, les Catalans et particulièrement Lionel Messi ont découvert à Tanger l’étendue du capital sympathie dont ils jouissent au Maroc. Pas moins de 34.000 supporters venus des différentes régions du Maroc ont tenu à exprimer leur admiration, et pour certains le culte qu’ils vouent au génie argentin.

Alors que la rencontre se clôture par la victoire des Catalans (2-1) et que la fête bat son plein,  les joueurs catalans remontent les escaliers menant à la tribune d’honneur pour récupérer la Coupe et leurs médailles. Mais tout d'un coup, un responsable marocain force presque le joueur argentin à prendre un selfie avec lui. Chose que le Blaugrana a refusée. Une scène retransmise sur les écrans des télévisions du monde entier.

Après la fin de la rencontre, les Catalans ont finalement quitté Tanger deux heures après le match, avec une Coupe et des souvenirs plein la tête.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Karim Benzema parmi les grands!

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Suivez en direct Barça-Inter Milan à 20h00

Foot Argentine
Foot Argentine

Maradona dézingue Messi


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir

Le Hassania d'Agadir parle leadership

Vers un 6e Ballon d’or pour Ronaldo?

C'est parti pour les coupes de la CAF

Maroc-Cameroun, ça se prépare

Banzarti de retour au Wydad?

Au Barça, la politique gêne le foot

Alami débloque un budget pour les JO 2020

500 millions de dirhams, c'est le coût de la VAR