Filinfo

Foot

Prison ferme pour le supporter algérien à la pancarte anti-régime

© Copyright : DR
En déplacement au Caire pour la CAN 2019, un supporter algérien a été expulsé d'Égypte puis incarcéré dans son pays pour avoir brandi une pancarte contre le régime. Il vient d'être condamné à une peine de prison ferme.
A
A

Samir Serdouk, le jeune supporter algérien qui a été arrêté le 23 juin dernier par les services de sécurité égyptiens, après avoir brandi une pancarte contre le régime en place en Algérie, sur laquelle était écrit “Yetnahaw ga3” (qu’ils partent tous), a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal de Dar El Beïda, à Alger. 

Serdouk devra également payer une amende de 50 000 dinars algériens, soit près de 4000 dh. Il est accusé d'avoir "exposé aux regards du public des tracts de nature à nuire à l’intérêt national”.

Dans le même registre, d'autres supporters, également expulsés d'Égypte pour avoir introduit des fumigènes au stade du 30 juin au Caire, ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis et 20 000 dinars d’amende (1600dh).

En plus des journées de manifestations massives dans les rues algériennes, la Coupe d'Afrique des Nations 2019 est utilisée par certains supporters pour faire passer des messages en rapport avec la crise politique que traverse le pays depuis des mois.

Lire aussi: Un Algérien expulsé d'Égypte à cause d'un slogan contre le régime

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Compétitions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous