Formulaire de recherche

Quand la tragédie de Sidi Boulaalam touche la Botola

Sidi Boulaalam

© Copyright : DR

Posté le 24/11/2017 à 20h00 par Mohamed Yassir (Mise à jour le 24/11/2017 à 21h14)

Kiosque360. Le ministère de l’Intérieur s’est mêlé de la programmation des rencontres de la Botola. Cette implication intervient suite à la tragédie de Sidi Boulaalam, où 15 personnes ont trouvé la mort lors d’une opération caritative. Explications.

La commission de programmation de la Fédération royale marocaine de football ne décide plus des dates et lieux des rencontres de la Botola Pro.

À en croire le quotidien Assabah dans sa livraison de ce samedi 25 novembre, c’est le ministère de l’Intérieur qui a décidé de gérer la programmation des matchs du championnat.

Cette décision intervient suite à la tragédie de Sidi Boulaalam, où 15 personnes ont trouvé la mort lors d’une opération caritative. Les forces de l’ordre veulent ainsi éviter les actes de violence dans les enceintes sportives du pays.

Le journal casablancais nous informe que les dirigeants du complexe sportif Moulay Abdellah ont été surpris de voir les forces de l’ordre se déployer autour du stade mercredi dernier. Les autorités ont décidé de programmer sur la pelouse rbatie la rencontre qui devait opposer le Wydad de Casablanca au Difaâ d’El Jadida à Khémiset.

Les autorités de la capitale ont également changé le lieu de la rencontre entre le FUS et le Raja qui s’est déroulée jeudi au complexe Moulay Abdellah alors qu’elle était initialement prévue au stade Belvedere.

Le quotidien arabophone précise que ni la fédération royale marocaine de football, ni le ministère n’avaient orchestré ces changements.

Posté le 24/11/2017 à 20h00 Par Mohamed Yassir