Filinfo

Foot

Qui es-tu, Turki Al Sheikh?

© Copyright : DR
Connu pour ses agissements hostiles au Maroc, Turki Al Sheikh est loin d'avoir un passé blanc comme neige. Mais qui est cet étrange personnage?
A
A

Provocateur, sulfureux…Turki El Sheikh est devenu, en moins d’un an, un personnage bien connu des Marocains. Lorsqu’il ne porte pas atteinte à l’intégrité territoriale du pays, il fait campagne pour les adversaires à l’organisation de la Coupe du Monde 2026. Mais qui est ce curieux personnage?

Membre de l’élite saoudienne

Né le 4 août 1981 à Riyad, il est membre d’une fratrie constituée de trois garçons et deux filles. Il naît d’un père fonctionnaire et d’une mère institutrice. Turki Al Sheikh passe le plus clair de son enfance chez ses grands-parents.

Il reçoit sa formation dans des établissements publics et intègre ensuite le King Fahd Security College, une université qui ouvre souvent la voie au ministère de l'Intérieur. Il en sort diplômé en 2001 et devient lieutenant.

Ce choix de parcours et de formation n’était pas le sien tel qu’il l’affirme dans un récent entretien avec la chaîne Alarabiya. Lui, voulait quitter l’Arabie saoudite.

Son père est alors proche des princes Sultan et Faïsal bin Fahd. Turki Al Sheikh a même voyagé avec ces princes. Il explique que c’est lors du mandat du deuxième prince à la tête de la fédération saoudienne qu’il se rend compte du traitement réservé au royaume par la FIFA et les instances régionales. Cela le pousse à agir et à se faire la promesse de tout changer. Il est aujourd'hui le boss du football saoudien et un proche conseiller du palais royal.

Sous Al Sheikh (arrivé en avril 2017), l'Arabie saoudite a tout de même subi une débâcle lors de la Coupe du Monde russe. Éliminée dès le premier tour, elle est battue par la Russie (5-0) et l'Uruguay (1-0) et vainc difficilement l'Égypte (2-1).

Mélomane poursuivi par les scandales

Quand ce n’est pas le football, la plus grande passion de Turki Al Sheikh est l’art. Amr Diab, Mohamad Abdou, Kadem Saher, Angham…de nombreux artistes issus des pays arabes ont chanté des chansons écrites par le Saoudien.

Mais cette image de mélomane a été sérieusement entachée par des scandales à répétition. Le dernier en date implique la chanteuse égyptienne Amal Maher. Des médias égyptiens ont annoncé que l'artiste et le Saoudien se serait mariés en secret en mars 2018 (Al Sheikh est déjà marié et père de trois fils) et ça aurait tourné au vinaigre.

La chanteuse aurait porté plainte contre Al Sheikh pour coups et blessures avant de disparaître dans la nature, vers la fin novembre. Elle est réapparue en décembre, se rétractant et niant tout en bloc. Depuis, Amal Maher a déclaré que sa relation avec Al Sheikh est basée sur le respect mutuel…coup de pression?

Un sombre passé avec le Maroc

Turki Al Sheikh a d’abord fait campagne pour le trio USA-Canada-Mexique lors de l’élection du pays hôte de la Coupe du Monde 2026. Résultats? Le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, la Jordanie, et même le Liban et l’Irak ont tous suivi le Saoudien et voté contre le Maroc.

Campagne hostile même pas dissimulée, coalition anti-Maroc…il aurait pu s’arrêter là après l’attribution de la CDM 2026 au trio américain, mais il a encore porté atteinte au Maroc.

Dimanche dernier, l’UAFA (instance dirigée par le sulfureux personnage) a publié une scandaleuse carte du Maroc, tronquée de son Sahara, sur son site officiel. Si la carte a, depuis, été retirée grâce à une intervention de la FRMF, elle a été largement diffusée. Que cherche vraiment Turki Al Cheikh? Et quelle nouvelle provocation faut-il attendre de lui? 

Par Salwa Hosni
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot uafa
Foot uafa

Turki Al Sheikh démissionne de l’union arabe

Foot Coupe Mohammed VI
Foot Coupe Mohammed VI

La VAR débarque en coupe Mohammed VI

Foot Pyramids FC
Foot Pyramids FC

La folie des grandeurs de Turki Al Sheikh


1 commentaires /

  • mohammed hlal
    Le 24 Dec. 2018 à 20h54
    Je suis étonné par cet article qui donne de l'importance à un personnage médiocre sans envergure. Tout ce qu'il fait n'est aucunement de sa propre initiative. Ce n'est qu'un pantin qui exécute des numéros de cirque de ses maîtres Aal Saoud. Il n'a pas le pouvoir de décider sans le feu vert de ses princes de pacotilles qui sont devenus la risée de l'humanité tout entière. Il ne faut pas se tromper, les agissements hostiles envers le Maroc ne viennent pas de cet individu, mais bel et bien de la famille royale saoudienne, en particulier du prince héritier et de son père le roi. Les Aals Saoud ont l'argent, mais ils ne savent pas le gérer pour le bien de l'Arabie et celui de tous les pays amis et frères: Ils trempent dans l'assassinat et le chantage envers leurs sujets et envers les pays amis.
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Coulisses du divorce FRMF-Renard

Ahmad Ahmad passe outre le TAS

Candidatures illégales à la tête de la FRMA?

Eriksen et Van de Beek visés par le Real

Présidents endettés et membres de la FRMF

Mahrez, un Fennec vert de rage

Hadji favorable aux joueurs de la Botola

Vers un divorce Renard-FRMF sans coût?

44 matchs avec les Lions de l'Atlas et s'en va

La CAF rouvre le dossier du scandale de Radès