Formulaire de recherche

Qui est Ahmad Ahmad, le nouveau président de la CAF ?

Ahmad Ahmad

© Copyright : DR

Posté le 20/03/2017 à 23h24 par Ismail El Fassi (Mise à jour le 21/03/2017 à 09h20)

Kiosque360. Ahmad Ahmad est devenu, la semaine dernière, le nouveau président de la Confédération africaine de football. Le Malgache était auparavant cité dans le scandale du mondial du Qatar.

La dernière Assemblée générale de la Confédération africaine de football a été marquée par l’élection d’un nouveau président. Ahmad Ahmad, le Malgache, a éjecté Issa Hayatou après 30 ans de règne avec 14 voix d’écart. Le quotidien arabophone Al Akhbar, daté du 21 mars, dresse le portrait du nouveau président et les enjeux de son mandat. Une élection qui a pu se faire après l’alliance entre le Maroc, l’Egypte, l’Afrique du Sud, et le Zimbabwe contre Issa Hayatou.

On apprend donc qu’Ahmad Ahmad, qui est à la tête de la Fédération malgache de football depuis 2003, est âgé de 59 ans. Le quotidien explique que Gianni Infantino, le président de la Fifa aurait apporté son soutien au candidat malgache, pour faire barrage à Hayatou qui avait à son tour soutenu Selman Ibn Brahim lors des élections du président de la Fifa.

Avant les élections, les soutiens pour le nouveau président se sont multipliés en provenance des fédérations africaines, à l’instar du Zimbabwe qui a incité les autres à voter pour le Malgache. Le programme d’Ahmad Ahmed s’est basé sur le changement et la transparence dans la gestion de la plus haute instance footballistique continentale. Pour rappel, la CAF avait retiré l’organisation de la Coupe d’Afrique des U17 au Madagascar en janvier dernier. Une décision qui est restée en travers de la gorge du nouveau président Ahmad Ahmad, qui n’hésite pas à faire le parallèle entre cette décision et sa candidature.

L’historique du nouveau président n’est cependant pas si vierge que cela. Car son nom avait été évoqué à l’époque du scandale sur l’attribution du mondial 2022 au Qatar. Il aurait touché, selon des titres de presse étrangers, entre 30.000 et 100.000 dollars pour voter pour le Qatar. Ce qui reste à prouver.

Posté le 20/03/2017 à 23h24 Par Ismail El Fassi