Filinfo

Foot

Rami révèle un burn-out post-Coupe du monde

© Copyright : DR
Kiosque360. Dans un entretien accordé à la chaîne française Canal plus, le défenseur franco-marocain de l’Olympique de Marseille, Adil Rami, s’est confié sur son après-Coupe du monde, qu’il a remportée avec les Bleus en Russie. «J’ai eu un burn-out», a-t-il révélé.
A
A

En légère méforme cette saison avec l’Olympique de Marseille, le défenseur international français, Adil Rami, s’explique sur les raison de sa «fatigue» au micro de la chaîne française Canal plus, rapporte le site du quotidien L’Equipe dans un article publié ce lundi 18 février. «J'ai eu un burn-out», a lâché le défenseur d’origine marocaine. Un burn qui aurait débuté «depuis la Coupe du monde».

Depuis, Rami «galère mentalement et physiquement», selon des propos accordés dimanche à l’émission Canal football club. Rami se plaint de ne pas avoir eu «assez de vacances», qu'il n'a pas «eu le temps» de se «vider la tête»: «Mon mental a lâché», a déploré le champion du monde qui s’est fait connaître au Mondial pour son côté grand animateur du vestiaire.

Rami revient également sur son attitude vis-à-vis de ses proches, qui ont pâti de son burn-out. «J'étais aigri, avec mon entourage, avec les gens qui étaient autour de moi, chose que je déteste montrer. Aujourd'hui, je suis content d'avoir été blessé, c'est bizarre mais je suis content d'avoir été aussi longtemps de côté, parce qu'aujourd'hui, j'ai enfin faim», a-t-il confié.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /


1 commentaires /

  • Pragmacom
    Le 18 Feb. 2019 à 19h35
    Le burn-out en qusetion serait-il seulement dû à la coupe du Monde ?
    Adil aurait-il grillé l'ensemble de ses forces physques à taper seulement sur un ballon ??
    Demandez à Paméla Anderson son avis....
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous