Filinfo

Foot

Renard, le coach que tous les pays africains nous envient

© Copyright : DR
Kiosque360. Après son troisième grand exploit à la tête d’une sélection africaine, les fédérations du continent se bousculent au portillon pour «voler» Hervé Renard au Maroc après le Mondial. Les détails.
A
A

Après la qualification du Maroc au Mondial 2018, la cote d’Hervé Renard a explosé au point qu’il n’a cessé de recevoir des offres de plusieurs fédérations africaines désirant s’adjuger ses services, révèle Al Akhbar du 15 novembre.

Séduits par les exploits du double champion d’Afrique avec deux pays différents, plusieurs pays du continent ont exprimé leur intention de faire une offre au technicien français après la fin de la Coupe du monde qui aura lieu en Russie en juin prochain. Parmi eux, l’Égypte qui s’est qualifiée à la Coupe du monde à côté des trois autres pays arabes que sont le Maroc, la Tunisie et l’Arabie Saoudite. Malgré cette qualification, les Égyptiens ne sont pas convaincus du travail de l’entraîneur argentin Hector Cuper.

L’autre sélection qui ambitionne d’avoir les services de Renard n’est autre que la Côte d’Ivoire qui a vécu le paradis et l’enfer avec lui. En effet, Renard a porté les Éléphants au sommet de l’Afrique lors de la CAN 2015, mais en une année, il les a sortis de la CAN 2017 au Gabon (1-0), avant de les écarter de la Coupe du monde grâce à son coaching gagnant à la tête des Lions de l’Atlas.

Ironie du sort, le magazine France Football a révélé aujourd’hui qu’en novembre 2015, Hervé Renard devait remplacer Christian Gourcuff à la tête des Fennecs. Mais Mohamed Raouraoua, le président de la Fédération algérienne (FAF) de l’époque, n’avait pas validé ce recrutement pour une histoire d’ego.  Pour le moment, Hervé Renard et son staff technique préfèrent prendre du bon temps et évacuer la pression résultant de la qualification au mondial. Selon Al Akhbar, le coach et ses hommes ont été vus à la plage de Bouznika taquinant le ballon. La coupe du monde, c’est une autre histoire qui va commencer dans quelques mois.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Les stats à connaitre avant Argentine-Croatie

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

En direct. Mondial 2018: Argentine-Croatie à 19h

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. Paolo Guerrero, le guerrier péruvien


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Kiosque

Mondial maroco-algérien? El Khalfi évasif

L'autocritique et la confiance de Dirar

Le FC Bâle intéressé par Ahaddad

La barbichette porte-bonheur de CR7

Le Maroc a gagné une équipe d’avenir

Les lions ont stressé le président portugais

Ça se gate entre Benatia et Hadji

Lions de l'Atlas: autopsie d'une élimination

Mondial 2030: Le Maroc en solo?

120 millions de dirhams pour le Mondial russe