Filinfo

Foot

Révélations choc sur le PSG

© Copyright : DR
Le PSG a secrètement négocié avec l’UEFA au sujet du fair-play financier. L’affaire a été dévoilée par Mediapart qui a révélé de nouveaux documents Football Leaks, hier. C’est la "deuxième saison" de cette folle série.
A
A

La saison 2 des Football Leaks s’annonce palpitante. Mediapart a dévoilé de nouveaux détails incroyables.

Sur le banc des accusés, on retrouve le PSG qui est soupçonné d’avoir gonflé ses revenus via des sponsors fictifs avec l’aval de l’UEFA. Le club parisien aurait aussi négocié au plus haut niveau pour atténuer les sanctions qu’il encourait pour non-respect du fair-play financier.

Mais qu’est-ce que ça signifie "au plus haut niveau"? Le duo qui dirigeait l'UEFA en 2016, Michel Platini (président) et Gianni Infantino (secrétaire général, aujourd’hui président de la FIFA), se sont arrangés en coulisses avec le boss du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, et son homme de confiance, Jean-Claude Blanc.

Et qu’est-ce que ça a donné? Des compromis tops secrets, dont certains sur la valeur des contrats de sponsoring du club (une question importante). L’Instance de contrôle financier des clubs (ICFC) –qui devrait normalement faire office de gendarme "indépendant" selon l’UEFA- a même entériné ces "deals".

Mediapart explique aussi qu’une "colère noire" du président du Paris Saint-Germain a mené Platini à réduire une amende du club (60 millions d’euros) au niveau de celle de Manchester City, club appartenant aux rivaux émirati.

Infantino aurait aussi accepté que le PSG comptabilise de "façon rétroactive" une part du contrat avec Qatar Tourism Authority (QTA) en 2013-2014 (le contrat qui s’élève à 215 millions par an ne vaudrait en réalité que 2,7 millions à 123 000 euros). Encore une fois, c’était pour imiter Manchester City qui venait d’avoir droit à une levée de ses sanctions avec un an d'avance.

Les documents Football Leaks dévoilent aussi quelques détails croustillants sur la deuxième mise en cause du PSG par les enquêteurs du Fair-Play Financier, en 2017. L’enquête a d’abord blanchi le club de la capitale française, le 13 juin passé, puis elle a été relancée en septembre par la Chambre de jugement de l'ICFC qui a souhaité "un examen plus approfondi".

Les documents Football Leak expliquent comment une délégation de l'UEFA a annoncé au club parisien en mai 2018 que l'enquête serait classée sans suite "pour des raisons politiques".

Le club parisien a formellement démenti ces accusations. "Le club s’est toujours strictement conformé aux lois et réglementations en vigueur et dément fermement les allégations publiées ce jour par Mediapart", peut-on lire dans un communiqué du club.

Affaire à suivre…
 

 

 

 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue 1
Foot Ligue 1

Paris brûle-t-il ?

Foot Ligue 1
Foot Ligue 1

Vidéo. Sans Neymar, le PSG tombe à Rennes

Foot Mercato
Foot Mercato

La tentative de la dernière chance du Barça pour Neymar


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Vive l'Algérie!

Khawa Khawa

Les femmes aux fourneaux, les cons à la radio

Et merde!

Par ici la baballe: on ne s’en foot plus!

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Le Raja protège sa marque

Ihattaren sera-t-il Lion ou Oranje?

Le sport africain en fête au Maroc

Quelle destination pour Neymar?

Le Wydad ne baisse pas les bras

Le public, enjeu des Jeux africains

Hamdallah serait bien sélectionnable

Une "madame Claude" dans le foot français?

FRMF et ministère des Sports dans l’impasse

Jebor pousse le Wydad à saisir la FIFA