Formulaire de recherche

Russie: les Lions de l’Atlas seront basés à plus de 450 km de Moscou

Voronej, Russie

© Copyright : DR

Posté le 11/02/2018 à 22h36 par Fayçal Ismaili (Mise à jour le 11/02/2018 à 23h41)

Kiosque360. Les camps de base des trente-deux équipes qui participeront à la Coupe du monde russe sont connus. Les Marocains vont séjourner à Voronej, soit à un demi-millier de kilomètres de Moscou.

À quelques mois du début de la  Coupe du Monde, la FIFA vient de lever le voile sur les camps de base des trente-deux équipes qui vont y participer. Camps qui englobent chacun un terrain pour les entrainements en plus d’un hôtel. Le quotidien arabophone Al Akhbar daté du 12 février nous explique que l’institution a fait que les deux soient proches entre eux et que l’ensemble se trouve à moins d’une heure de route d’un aéroport capable d’accueillir des avions de taille moyenne qui vont transporter les équipes.

Ainsi, les Lions de l’Atlas vont s’installer durant leur séjour en Russie dans la ville de Voronej, à 467 km de la capitale Moscou, comme le précise le quotidien. Selon la FIFA, une délégation marocaine s’est rendue sur place et a visité les installations avant de donner son accord. D’ailleurs, 123 visites ont été effectuées par toutes les délégations pour apprécier la qualité des camps de base proposés.

Les poulains d'Hervé Renard seront donc dans le Marriott Voronej Hôtel et vont s’entraîner au stade Chaika. Nos confrères d’Al Akhbar, ajoutent que les Lions de l’Atlas iront dans les trois villes qui vont accueillir les matchs une journée avant. Sur place, ils vont séjourner pendant deux jours dans un hôtel choisi par la FIFA, et effectueront les entraînements dans le stade de la rencontre. Si jamais les coéquipiers de Mehdi Benatia arrivent à décrocher le ticket pour le tour suivant, ils pourront changer de camp de base s’ils le souhaitent et si ça les arrange. La FIFA prévoit aussi que l’ensemble des équipes participantes soient installées 5 jours avant le coup d'envoi de la compétition.

Posté le 11/02/2018 à 22h36 Par Fayçal Ismaili