Formulaire de recherche

Se dirige-t-on vers une crise entre la FRMF et la FIFA ?

Infantino et Lekjaa

© Copyright : DR

Posté le 18/07/2017 à 00h18 par Ismail El Fassi (Mise à jour le 18/07/2017 à 09h25)

Kiosque360. Une nouvelle crise semble se profiler à l’horizon entre la FIFA et la Fédération royale marocaine de football (FRMF). L’instance dirigée par Fouzi Lekjaa s’apprête à intégrer des amendements au sein de ses statuts. Des amendements qui sapent l’indépendance des commissions d’arbitrage, ce qui déplaira fortement à la FIFA.

Fouzi Lekjaa est-il en train de causer une nouvelle confrontation entre la FIFA et la Fédération royale marocaine de football? C’est ce que porte à croire sa volonté d’apporter de nouveaux amendements aux statuts de la Fédé, qui donnent plus de pouvoir au président. Des nouveautés qui risquent de froisser la FIFA, croit savoir Assabah dans ses pages sportives de ce mardi 18 juillet. Le quotidien évoque des amendements qui “causeront une crise” avec l’instance dirigée par Gianni Infantino.

Plusieurs surprises sont apportées par ces amendements, rapportent nos confrères arabophones, dont celles en rapport avec les commissions arbitrage. Selon ces nouveaux amendements, ce sera désormais au président de la FRMF de proposer les membres de ces commissions d’arbitrage à l’assemblée générale pour les approuver, alors que jusque-là, les membres de ces commissions étaient élus, rapporte Assabah, qui estime que ces changements sapent l’indépendance de ces commissions d’arbitrage et encouragent les conflits d’intérêts.

Ces changements seraient d’autant plus nuisibles au fonctionnement de la Fédé que son président pourrait lui-même être appelé à témoigner devant la commission d’arbitrage, ce qui, dans le cas où les amendements sont adoptés, conduirait à assujettir ces commissions au patron de la Fédé. Pis encore, la FIFA, dont les commissions d’arbitrage avaient eu la capacité de mettre fin à la carrière de Sepp Blatter et Michel Platini, risque de moyennement apprécier les amendements souhaités par Fouzi Lekjaa. Ce dernier va-t-il choisir la confrontation?

Posté le 18/07/2017 à 00h18 Par Ismail El Fassi