Filinfo

Foot

Séville-Barça: les Espagnols critiquent l'organisation

© Copyright : DR
Les Espagnols critiquent à leur tour la tenue de la Supercoupe à Tanger. En ligne de mire, l'organisation marocaine et les nombreux problèmes rencontrés par les ressortissants ibériques. Détails.
A
A

Des médias et des internautes espagnols ont critiqué les problèmes d’organisation de la Supercoupe jouée à Tanger dimanche soir. Certains supporters présents dans la ville du Détroit, ont publié des vidéos de plusieurs jeunes tangérois essayant d’escalader les murs du stade pour accéder aux gradins sans billet. Ceci sans une quelconque intervention des forces publiques censées contrôler les abords de l'enceinte.

D'autres s'en prennent au président de la Fédération espagnole de football, Luis Rubiales, en raison des nombreuses places restées vides, en dépit de l'importance de cette rencontre entre deux grands clubs de la péninsule.

A lire aussi: Pas vu à la télé, le bordel à Tanger

Le quotidien digital  El Espagnol  évoque, quant à lui, une "désorganisation totale" et affirme que plusieurs supporters ont exprimé leur mécontentement à propos des longues files d'attente pour accéder aux tribunes. Par ailleurs certains numéros de billets donnaient accès... à des sièges cassés. Copie à revoir pour les organisateurs!

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FC Barcelone
Foot FC Barcelone

Dembélé répond à ses détracteurs

Foot Supercoupe d'Espagne
Foot Supercoupe d'Espagne

Séville-Barça: l'IRT soutient le jeune Imad

Foot Supercoupe d'Espagne
Foot Supercoupe d'Espagne

Supercoupe d'Espagne 2018 à Tanger


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous

Pas de Mondial ibéro-marocain, dit l’UEFA

Le PSG rend la vie difficile à Rabiot

Baptême de feu olympique pour les U23

Où vont les milliards du football marocain?