Filinfo

Foot

Soupçons de match truqué, ce que risquent le KACM et le CAYB

© Copyright : DR
La Fédération royale marocaine de football a demandé à sa commission d'éthique d'enquêter sur le présumé match truqué entre le Kawkab de Marrakech et le Youssoufia Berrechid. Voici ce que risquent ces deux clubs.
A
A

La rencontre comptant pour la 28e journée de Botola, qui opposé le 13 mai dernier Kawkab de Marrakech au Youssoufia Berrechid, joue les prolongations. Non pas sur un terrain de football, mais dans les locaux de la Fédération royale marocaine de football.

Suite aux soupçons d’arrangement qui planent sur ce match remporté par le club marrakchi, l’instance dirigeante du football marocain a demandé à sa commission d’éthique d’ouvrir une enquête.

Le Moghreb de Tétouan s’est plaint de la manière avec laquelle le Kawkab a remporté cette rencontre, qui lui a permis de se hisser à la quatorzième place du classement, alors que le MAT a été rétrogradé à la quinzième place du classement, synonyme de relégation.

À lire aussi: KACM-CAYB: le MAT crie au scandale

Des accusations que les responsables du KACM n’ont naturellement pas appréciées. Dans un communiqué rendu public, ils protestent contre l’action entreprise par les dirigeants tétouanais.

Mieux encore, ils réclament à leur tour l’ouverture d’une enquête sur les rencontres jouées par le MAT lors des 24e, 25e, 26e, 27e et 28e journées de Botola.

Selon nos sources, des décisions seront prises lors de la réunion du bureau fédéral, prévue ce vendredi 24 mai au siège de la FRMF.

Qui risque quoi?

Selon l’article 100 du code disciplinaire de la Fédération royale marocaine de football, les dirigeants ou les joueurs impliqués seront lourdement sanctionnés. “Celui qui aura entrepris toutes sortes de démarches, y compris la participation a un paris sportif, en vue d’influencer illicitement le résultat d’une rencontre de manière contraire à l’éthique sportive sera sanctionné d’une suspension de match(s) ou d’une interdiction d’exercer toute activité relative au football pour au moins 2 ans, ainsi que d’une amende d’au moins 100.000 dirhams. En cas de récidive, il s’agira d’une interdiction à vie d’exercer toute activité relative au football”, précise le règlement.

À lire aussi: Accusé de trucage, le KACM sort enfin de son silence

Ce n’est pas tout. Les clubs également risquent d’être pénalisés. “Dans le cas d’une prise d’influence illicite sur le résultat d’un match, le club dont dépend le joueur ou l’officiel qui s’est rendu coupable de l’infraction peut se voir infliger une amende. En cas de récidive, la sanction peut aller jusqu’à l’exclusion de la compétition, la rétrogradation, le retrait de points ou encore la restitution des prix”, rajoute l’article 100 du code disciplinaire de la FRMF.

Si cette dernière confirme les soupçons, ceux qui suivent le championnat marocain ne le verront plus jamais de la même façon. 

 

 

Par Adil Azeroual
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot FRMF
Foot FRMF

Black-out de la FRMF sur les Lions de l’Atlas

Foot Botola
Foot Botola

Vidéo. Dans une ambiance de feu, le Wydad a fêté son sacre à Donor

Foot Lions de l'Atlas
Foot Lions de l'Atlas

Pourquoi le forfait d'Hamdallah a été maquillé en blessure?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

Le moral des Lions de l'Atlas inquiète

Ahmed Ahmed rassure sur la CAF

Des athlètes et des records à Rabat

Le Bayern a une solution prête pour Bale

Les Lions iront de Marrakech au Caire

Silence radio sur le site de la FRMF

La VAR sabotée, le WAC exige le trophée

Pogba a le spleen en Premier League

Coulisses de l’affaire Hamdallah

La Zambie, dernier test avant la CAN