Formulaire de recherche

Tirage au sort du Mondial: destins divers pour les équipes africaines

Equipe du Sénégal

© Copyright : DR

Posté le 04/12/2017 à 21h32 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Alors que les équipes nationales du Maroc et de la Tunisie ont hérité d’un tirage difficile pour la phase de poule du Mondial russe, ce n’est pas le cas d’autres équipes africaines, à l’instar d’un Sénégal qui peut tirer son épingle du jeu dans un groupe composé de la Pologne, la Colombie et le Japon.

Le tirage au sort de la Coupe du monde 2018, qui a eu lieu vendredi dernier au Kremlin, a offert des fortunes diverses aux équipes africaines. Alors que le Maroc et la Tunisie ont hérité de poules particulièrement difficiles, le Sénégal, comme l’Egypte, peuvent tirer leur épingle du jeu et se qualifier au tour suivant. C’est en tout cas l’analyse du magazine Jeune Afrique, dans un article publié ce lundi 4 décembre sur son site. «Le Sénégal s’en est le mieux sorti, le Nigeria et l’Egypte ont une carte à jouer, alors que la compétition s'annonce très difficile pour le Maroc et la Tunisie», écrit Jeune Afrique.

Plus grand vainqueur de ce tirage au sort, le Sénégal peut s’estimer heureux d’être tombé dans une poule à sa portée. «La Pologne, même si elle possède, avec Robert Lewandowski, l’un des meilleurs attaquants d’Europe, n’est pas une terreur du Vieux Continent, pas plus que la Colombie ne l’est en Amérique du Sud», estime le magazine, pour qui le Japon, 4e équipe de cette poule, ne poserai a priori pas de problèmes aux Lions de la Téranga.

L’Egypte quant à elle peut respirer, dans un groupe où se trouvent l’Uruguay, la Russie et l’Arabie saoudite, tandis que les Nigérians peuvent aussi s’en sortir dans leur groupe, constitué de l’Argentine, la Croatie et l’Islande. Mission quasi impossible en revanche pour la Tunisie, qui affrontera l’Angleterre, la Belgique et le Panama. Et il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts pour le Maroc, qui est littéralement tombé dans le groupe de la mort, constitué de l’Iran, l’Espagne et le Portugal.

Posté le 04/12/2017 à 21h32 Par Fayçal Ismaili