Filinfo

Foot

Turki Al-Sheikh lâche son club

© Copyright : DR
Turki Al-Sheikh, le puissant homme d’affaires et président de l'autorité sportive saoudienne, a décidé de retirer ses investissements du Pyramids FC. Explications.
A
A

Turki Al-Sheikh n'est plus le patron du Pyramids FC. L'homme d'affaires saoudien a pris la décision de retirer ses investissements du club et plus globalement du foot égyptien. 

Un communiqué paru mardi explique que le président de l'autorité sportive saoudienne vendra tous les joueurs de l'équipe A. Il annonce aussi la fermeture de la chaîne officielle du club, promettant à tous ses employés de leur trouver des alternatives. 

Si le saoudien a brusquement décidé d'arrêter les frais, c'est en raison des insultes proférées à son encontre par les supporters du club d'Al Alhy. Loin d'être le bienvenu en Égypte, Turki Al-Sheikh a choisi l'exil. Le Pyramids FC sera provisoirement dirigé par le trio Hossam El-Badry, Ahmed Hassan et Hady Khashaba conclut le communiqué. Toutefois, Turki Al-Sheikh n'a pas précisé officiellement les raisons de ce retrait.

 

 

 

 

 

 

Par Aymane Kadiri Alaoui
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

La VAR sera utilisée en Égypte

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Des affiches de la CAN déchaînent déjà les passions

Foot Algérie
Foot Algérie

Le ministre algérien des Sports moqué par la toile


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Le public jdidi ne met pas la main à la poche

La triche au Mondial 2006 confirmée

Le WAC sème ses poursuivants

Le Mondial russe a fatigué Rami

Le directoire du KACM prié de dégager

Messi jouera bien contre le Maroc

Rachid Talbi s’en prend aux fédérations

Alléchant FUS-WAC et explosif MAT-IRT

Nawal et Hajij en course pour le CIO

Le Mondial 2030 s’éloigne du Maroc