Filinfo

Foot

Un avocat prend la défense d’Infantino

© Copyright : DR
Un célèbre avocat suisse vient à la rescousse de Gianni Infantino, coupable selon les dernières révélations des Football Leaks de petits arrangements entre amis, d'abus de pouvoir ou encore de proximité douteuse avec un procureur.
A
A

La deuxième saison des Football Leaks, fameuses révélations sur les dessous du foot-business, accuse Gianni Infantino, actuel président de la FIFA, d’avoir couvert le PSG et Manchester City pour contourner les règles du fair-play financier, mais également d’être très proche d'un procureur suisse.

Selon l’enquête, réalisée par un consortium de journaux européens, l'UEFA, et ses deux patrons de l'époque Michel Platini et Gianni Infantino, aurait “en connaissance de cause aidé les clubs (PSG et City) à maquiller leurs propres irrégularités.

Infantino, devenu président de la Fifa, est aussi taxé dans les Football Leaks de proximité avec le procureur suisse Rinaldo Arnold, régulièrement invité à des matches ou des manifestations de la Fifa. L'EIC (European Investigative Collaborations) avance en outre que le procureur Arnold décrocherait souvent “son téléphone pour récolter des informations pour le compte de Gianni Infantino auprès du parquet fédéral suisse”.

À lire aussi: Révélations choc sur le PSG

Interrogée par l'AFP, la FIFA répond que “selon les directives et règlements internes de la FIFA, le président et le secrétaire général sont autorisés à inviter un certain nombre de personnes à des tournois et des manifestations de la FIFA. Arnold, qui est une connaissance personnelle du président, a été invité à ce titre”.

Parole à la défense

Au beau milieu de cette tempête, le patron de l’instance dirigeante du football mondial entrevoit une petite éclaircie émanant d’un célèbre avocat suisse.

Dans une chronique, publiée dans le quotidien helvète Le Temps, Philippe Kenel, docteur en droit, avocat en Suisse et en Belgique, est venu à la rescousse de son compatriote.

“Je ne comprends pas comment les journalistes, essentiellement suisses et allemands, se laissent embarquer sans aucun esprit critique dans une campagne orchestrée à l’encontre du Président de la FIFA, sans doute par d’anciens dirigeants aigris et par une coterie (réunion de personnes soutenant ensemble leurs intérêts) suisse allemande”, écrit Kenel.

Pour lui Infantino n’a jamais enfreint la loi lors des négociations avec le PSG et Manchester City: Que reprochent ses détracteurs à Gianni Infantino? D’avoir commis des actes illégaux ou contraires aux règlements sportifs? Rien de tel. D’avoir trouvé un accord alors qu’il était secrétaire général de l’UEFA avec le PSG et Manchester City? C’est la procédure réglementaire”.

À lire aussi: Voici comment Infantino a couvert la fraude de Man City

Concernant sa proximité avec le procureur suisse Rinaldo Arnold, l’avocat rappelle que les deux hommes sont des amis d’enfance et qu'il est normal qu’ils soient proches.

Pour Philippe Kenel, cet acharnement médiatique ne vise qu’à discréditer Gianni Infantino qui “a donné un coup de balai dans les pratiques inadmissibles de la FIFA de l’époque. Et ceux qui, soit en sont les victimes soit espéraient prendre le pouvoir, ne le supportent pas”.

Avant d’ajouter: “En changeant de président, la FIFA est passé de l’ère de l’opacité à celle de la transparence. Aujourd’hui, on sait d’où vient l’argent, où il va et comment il est dépensé. Vu qu’admettre cette réalité est insupportable à ceux qui veulent la tête de Gianni Infantino, ils considèrent que cette redistribution de l’argent du football au football n’est qu’un moyen utilisé par le nouveau président pour assurer sa réélection. On l’aura compris, pour ces gens-là, il n’y a aucune bonne solution si ce n’est qu’ils retrouvent leurs prérogatives, et que ce ne soit pas un fils d’immigré italien, intelligent, maîtrisant six langues, intègre et honnête qui s’impose dans la bonne société suisse alémanique”. Trop beau pour être vrai? Bien orchestré en tout cas.

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot football leaks
Foot football leaks

Neymar menace de bouder la presse brésilienne

Foot football leaks
Foot football leaks

Un champion du monde dit non aux paradis fiscaux

Foot Paris Saint-Germain
Foot Paris Saint-Germain

375.000 euros de prime d’éthique pour Neymar


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales