Filinfo

Foot

Un membre du comité exécutif de la CAF menace de démissionner

© Copyright : DR
Une projet réforme de l’arbitrage divise au sein de la Confédération africaine de football. Un membre de l’instance panafricaine menace même de démissionner. Les détails.
A
A

Le 21 novembre prochain au Caire, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) tiendra une réunion en marge de la Coupe d’Afrique des Nations U23. À l’ordre du jour: un projet de reforme de l’arbitrage.

Jusque-là tout va bien, le parlement de la CAF étant habitué à se réunir à chacune des compétitions organisées par l’instance. Seulement, cette réunion s’annonce mouvementée. La faute à qui? Au président de la commission de l’arbitrage, Souleiman Waberi Hassan.

En effet, le Djiboutien s’oppose à la manière dont la CAF a élaboré ce projet de réforme et l’a fait savoir dans une lettre adressé au président, Ahmad Ahmad. “C’est avec une grande surprise et une réelle consternation que je viens de constater dans l’ordre du jour de la réunion du comité exécutif prévue le 21 novembre 2019 au Caire, reçu hier, dans son point 7, un projet de reforme de l’arbitrage. Je voulais attirer votre attention car jusqu’à ce jour, ni la commission d’arbitrage de la CAF, responsable statutairement de toutes les questions liées à l’arbitrage, ni moi-même qui en suis le président actuel, n’ont été de près ou de loin associés à l’élaboration ou à la conception d’un tel projet de réforme. Pourtant je suis présent au Caire depuis le 05 novembre 2019”, peut-on lire dans le courrier du patron de la Fédération djiboutienne de football.

Ce dernier s’est également interrogé pour savoir comment “l’administration de la CAF peut-elle inclure un point concernant l’arbitrage sans le soumettre à la commission dédiée à cette tâche? Logiquement quelle personne d’autre mieux que le président de la commission peut ou doit proposer une telle réforme?”

Waberi Hassan a littéralement menacé le président de la CAF de démissionner de ses fonctions si la procédure n’est pas respectée. “Il est clair et net que dans cette affaire, il y a ingérence flagrante dans les prérogatives de la commission et un manque de considération et de respect envers son président. D’ores et déjà, j’informe le président et les membres de l’exécutif de la CAF que je quitterai la présidence de la commission d’arbitrage si ce projet de réforme ne passe pas par la procédure légale”, ajoute le Djiboutien. “Il est inconcevable que l’avenir de notre arbitrage encore moins de notre football soit traité de cette façon”, conclut Waberi.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Confédération africaine de football
Foot Confédération africaine de football

La CAF a-t-elle remporté son procès contre Lagardère?

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Les arbitres de Raja-JSK connus

Foot Confédération africaine de football
Foot Confédération africaine de football

Amr Fahmy confirme sa candidature à la présidence de la CAF


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous