Filinfo

Foot

Un scandale sexuel secoue la sélection mexicaine avant le Mondial

© Copyright : DR
Huit joueurs de la sélection mexicaine ont été pris en flagrant délit débauche par les journalistes de leur pays. Avant le départ pour la Russie, ils ont été surpris avec une trentaine de prostituées.
A
A
Un scandale secoue l’équipe nationale du Mexique. Juste après la rencontre amicale contre l’Ecosse (1-0), pas mois de 8 joueurs d’El Tri ont été surpris par les journalistes en pleine orgie sexuelle en compagnie d’une trentaine de prostituées.

On retrouve parmi les “fêtards” le gardien des buts du Standard de Liège, Guillermo Ochoa, ou encore Raul Jiménez, le buteur du Benfica Lisbonne. Les frères Jonathan et Giovanni dos Santos, du Los Angeles Galaxy, sont également cités, tout comme le défenseur Carlos Salcedo et le milieu de terrain Marco Fabian, tous les deux joueurs de l'Eintracht Francfort.

Le magazine people TV Notas a publié des images de l'arrivée de certains des participants à cette “fête sexuelle” qui a duré 24 heures loin des yeux dans un lieu privé de la capitale Mexico. 

La fédération mexicaine a annoncé que les héros de cette “fête sexuelle” ne seront pas sanctionnés. “Un jour de congé, c'est un jour de congé. Ce sont les risques que l'on prend avec la liberté”, a déclaré Guillermo Cantu, le secrétaire général de la Fédération mexicaine.

Par le passé, le Mexique a vécu pareil scandale. En septembre 2010, des joueurs d’El Tri avaient pris part à une “fête sexuelle” après un match amical contre la Colombie. Tous les participants avaient été sanctionnés. En juin 2011, à la veille de la Copa America, des joueurs mexicains avaient fait la fête avec des prostituées. Ils avaient écopé d'une amende et d'une suspension de six mois de l'équipe nationale.

Il faut dire qu’il est difficile de suspendre 9 joueurs à une semaine de la Coupe du Monde pour une “fête sexuelle” lors d’un quartier libre.

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous