Filinfo

Foot

Vidéo. Belgrade, peur sur la ville

© Copyright : DR
L’Étoile rouge de Belgrade est de retour avec son stade de feu, ses redoutables ultras, son histoire glorieuse et …sa rage de vaincre!
A
A

Après 26 ans d’absence, l’Étoile rouge de Belgrade retrouve la Ligue des Champions, ce soir, à travers un choc des plus palpitants; un duel avec le Napoli. Le tirage au sort a gâté les Rouge et Blanc qui sont tombés sur le PSG, un club qui fait rêver, et Liverpool, le vice-champion en titre.

Pour ce come-back européen, les Tifosi du club se sont rués sur les billets du match qui se jouera donc à guichets fermés après une vente éclair en 3 heures.

Vous savez à quoi vous en tenir
Le club de la capitale serbe est connu pour son redoutable stade, le Marakana. De son tunnel sombre et pas du tout accueillant, à ses gradins toujours pleins à craquer, le déplacement promet d’être délicat pour les autres pensionnaires du groupe.

 

 

 

 

L’enfer du décor

L’Étoile rouge, qui a vu le jour le 4 mars 1945, a été 28 fois championne de Yougoslavie/Serbie et a remporté la coupe locale à 24 reprises. Il dépasse le FK Partizan Belgrade en matière de titres, mais aussi de popularité. Le match qui voit ces deux équipes s’affronter s’appelle le "derby éternel".

Le club est connu pour son implication dans les Émeutes Dinamo Zagreb-Étoile Rouge, le 13 mai 1990, qui ont fait 138 blessés et conduit à 147 arrestations. Elles sont annonciatrices des guerres alors imminentes dans les Balkans.

Le club est aussi connu pour avoir été le dernier vainqueur de la formule par élimination directe de la Coupe des clubs champions européens (C1). C’était en 1991 et il avait vaincu l’Olympique de Marseille aux tirs aux buts.

Les ultras historiques du club s’appellent les Delije "les Héros". Ils sont aussi connus pour leur ferveur folle, leurs incroyables tifos, leur amour des fumigènes que pour leurs banderoles et chants racistes.

La commission de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA a d’ailleurs privé ces supporters de déplacement pour les matchs contre le PSG et les Reds. Ils sont sanctionnés, car ils ont envahi le terrain et jeté des projectiles lors du barrage contre le Red Bull Salzburg (2-2), fin août. 

Les Neymar, Mbappé, Mané, Salah et autres Hamsik sont prévenus!
 

 

 

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Vidéo. Cristiano Ronaldo is back

Foot Real Madrid
Foot Real Madrid

La riposte de Julen Lopetegui

Foot Juventus
Foot Juventus

Meilleur départ pour la Juve, pire entame pour le Real


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

La Cour des comptes scrute l'argent du sport

Le Raja cherche à renflouer ses caisses

La VAR bientôt dans cinq stades marocains

Offre stratosphérique de MBS pour Manchester

Le Caire ne plaît plus à Ahaddad

Le MAT veut traîner le Raja devant le TAS

La FRMF cherche match amical en Europe

Les Merengues ploient sous la crise

Une 5e journée de Botola étalée sur 3 jours

Le Maroc combatif aux JO de Buenos Aires