Filinfo

Foot

Vidéo. Bilan des Mondialistes africains

© Copyright : DR
Deux fois deux victoires, deux matchs nuls et deux défaites: les cinq équipes africaines qui se préparent pour la Russie ont connu des fortunes diverses. Le Maroc et la Tunisie semblent plus convaincants, alors que le Nigeria a eu droit à une piqûre de rappel.
A
A

C'est mardi 27 mars que les équipes qualifiées à la Coupe du Monde ont joué, pour la plupart, leur deuxième match de préparation, après les confrontations de la fin de semaine dernière. A l'issue des matchs du mardi, le Maroc et la Tunisie peuvent se montrer satisfaits, mais l'Égypte et le Sénégal ont encore des corrections à faire. Alors que le Nigeria qui en est, non pas à son deuxième, mais à son troisième match, n'a pas à rougir.

Les Lions de l'Atlas font cartons pleins

Pour cette petite semaine de préparation, si l'on devait faire un classement des équipes africaines, le Maroc et la Tunisie arriveraient en tête grâce à leurs deux victoires chacun, avec un léger avantage pour le Maroc. En effet, grâce à une bonne attaque, le Maroc a défait l'Ouzbékistan par 2 buts à 0. Ayoub El Kaabi a encore montré qu'il n'est pas seulement une éphémère révélation du CHAN lors duquel il a marqué 9 buts. Il confirme son talent au fil des matchs.

Si les deux minutes jouées contre la Serbie ne lui ont pas permis de s'illustrer, sa première titularisation dans la tanière des Lions lui permet de déclencher son compteur en sélection avec un but dès la 2e minute. Son attitude de buteur né lui a permis de suivre une action qui aurait pu se perdre et de marquer de manière opportune. Et avant la pause, Manuel Da Costa, le Marocain aux trois nationalités (il est aussi Français par son lieu de naissance et Portugais par son père) marque un superbe but de la tête en reprenant un corner. Le gardien ouzbek n'a rien pu faire.

Lors de leur premier match contre les redoutables Serbes, les protégés d'Hervé Renard avaient également brillé en gagnant par 2 buts à 1. C'est dire que l'équipe du Maroc s'adjuge également la meilleure attaque et le meilleur goal average parmi les cinq engagés. Et si l'on peut penser que l'Ouzbékistan, 72e mondial au classement FIFA, était une proie facile pour les Lions, on ne saurait tenir le même raisonnement concernant les Serbes qui occupent la 34e position mondiale, ce qui les place devant des équipes comme la Turquie ou la Grèce. Les battre n'est donc pas une mince affaire.

La Tunisie fait le job

L'autre équipe africaine qui a réussi à faire un parcours sans faute lors des deux dernières confrontations sur le chemin de la Russie n'est autre que la Tunisie. Bien qu'à chaque fois, il s'agisse d'une courte victoire, les Aigles de Carthage ont réussi à faire le job. Face à l'Iran, une équipe également en préparation pour la Russie, c'est grâce un but marqué par Milad Mohammadi contre son camp que la Tunisie triomphe. Contre le Costa Rica, les Tunisiens se montrent très offensifs, même après le but de Wahbi Khazri. Leur domination du jeu, notamment dans le milieu de terrain, a été permanente durant 90 minutes. Certes, ce n'est pas une attaque des plus prolixes, mais leur jeu à l'italienne leur permet à chaque fois de mettre la pression sur l'adversaire tout en maintenant une solide défense.

Piqûre de rappel pour les Green Eagles

Les Nigerians n'ont pas démérité, bien qu'ils aient chuté face aux Serbes, les mêmes qui avaient été battus par le Maroc, quatre jours auparavant. Après avoir tenu pendant 68 minutes, sans encaisser, la défense des Green Eagles va flancher une première fois face à Aleksandar Mitrovic. Et huit minutes avant la fin du temps règlementaire, l'attaquant de Fulham, le même Mitrovic, reprend un centre du plat du pied: score final 2-0. Sauf que les Nigerians n'ont pas à se plaindre et cette défaite peut leur servir sachant qu'ils commençaient peut-être à trop prendre confiance en eux; ce qui peut être un piège pour une équipe qui va pour affronter les 32 meilleures nations du moment dans le sport roi. En novembre dernier, les Greens Eagles avaient battu l'Albiceleste par 4 buts à 2 et le 23 mars dernier, ils récidivaient contre la Pologne devant le public de Krasnodar grâce à un but de Victor Moses sur penalty, l'unique de la rencontre.

Aliou Cissé se cherche toujours

Mais, s'il y a une seule équipe qui doit s'inquiéter, c'est sans doute le Sénégal de Sadio Mané. A moins de trois mois de la Coupe du monde, Aliou Cissé cherche encore parmi les nombreux joueurs évoluant dans les meilleurs championnats du monde, lesquels feront partie de son équipe. Du coup, il a abordé ses deux matchs de préparations dans une logique de tests individuels, au lieu de créer des automatismes et de faire les derniers réglages. Alors, il s'en sort avec deux matchs nuls, l'un contre l'Ouzbékistan (1-1) et l'autre contre la Bosnie (0-0), deux équipes théoriquement à portée des griffes des Lions de la Taranga. Et le principal problème de l'équipe sénégalaise est l'absence de buteur capable de changer le cours d'un match. Cela devient inquiétant au point que certains se demandent s'il ne faut pas ramener Demba Bâ, 33 ans, en sélection. Certes, Sadio Mané, Moussa Sow ou Mame Birame Diouf peuvent surprendre n'importe quelle défense, mais ils ne l'ont montré ni à la CAN 2017 au Gabon ni lors des matchs de préparation.

Les Pharaons doivent se ressaisir

Il reste l'Egypte du tonitruant Mohamed Salah qui s'est inclinée à deux reprises en quatre jours face au Portugal (2-1) et à la Grèce (0-1). Autant, contre le Portgual de Cristiano Ronaldo, l'Egypte a été frustrée de perdre dans les arrêts de jeu en encaissant les deux buts du quintuple Ballon d'or à la 92e et à la 94e minute, autant contre la Grèce, elle a manqué de punch. Est-ce lié au fait que Mohamed Salah était sur le banc de touche lors de ce deuxième match? Probablement, mais cela montre qu'avec ou sans Salah, l'Egypte a été incapable d'inscrire un seul point en deux matchs. Ce qui n'est pas très rassurant.

Par Mar Bassine Ndiaye
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo: Adil Rami n'oublie pas le Maroc

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Quand le sélectionneur croate compare le Maroc à la France

Foot Saison 2017-2018
Foot Saison 2017-2018

Voici la date de l'assemblée générale de la FRMF


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Le WAC vise la tête du groupe C

Le DHJ de Talib défie le Sétif de Taoussi

La FIFA interdit les retards de salaires

Le Real, c'est l'Eden pour Hazard

La Maroc s'en sort avec une médaille d'or

Le MAT tourne la page Abroun

Botola: l'inégalité des chances programmée

Russie 2018 passe le témoin à Qatar 2022

L'endurance croate donne une peur bleue

FRMF: les rapports et les leçons du Mondial