Filinfo

Foot

Vidéo. Championnat Arabe: Le FUS domine l’ASAS Telecom

© Copyright : DR
Lundi soir le FUS de Rabat était opposé à l’équipe de l’ASAS Telecom pour le compte de la deuxième journée du tour préliminaire du championnat Arabe des clubs qui se déroule à Djeddah.
A
A
Dans le cadre des éliminatoires du championnat Arabe des clubs, le FUS de Rabat s’est promené lors de son match face à la modeste formation de l’ASAS Telecom de Djibouti.

Les poulains de Walid Reguragui ont écrasé leur vis à vis sur le score sans appel de 7 à 0. Ils se sont même permis le luxe de rater deux pénalties.

Suite à cette large victoire, l’équipe de la capitale trône en première loge de la poule B avec quatre points. Pour garder cette pole position, les coéquipiers de Skouma doivent venir à bout, lors de la dernière journée, de la formation koweïtienne d’Al Salmiya pour se qualifier à la phase finale. La rencontre aura lieu jeudi 24 mai à 21 h.

A rappeler que le Raja et le Wydad sont déjà qualifiés au tour final qui débutera après la coupe du monde. Un championnat Arabe des clubs organisé par l’union des associations de football arabe et qui en est sa 28e édition avec une nouvelle formule. 

Par Kamal Mountassir
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Botola
Foot Botola

Vidéo. 20 min: un jeudi à oublier

Foot Botola
Foot Botola

Vidéo. Le FUS s'offre le Difâa à El Jadida

Foot FUS
Foot FUS

Vidéo. Centre de formation du FUS, un lieu unique


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Raja-ES Tunis à Radès ou à Doha?

Le dossier du Maroc pour la CAN 2019 est prêt

Détournement de fonds à la fédé de basket?

Trop chers footballeurs

Vers la fin du conflit Garrido-Safri?

Qui pour remplacer Fakhir?

La vraie-fausse CAN 2019 au Congo

Peur sur Madrid avec la Copa Libertadores

CAN 2019 ou l’étrange silence du Maroc

Le Raja peut-il se passer de Garrido?