Filinfo

Foot

Vidéo. Comment vendre un match en Algérie?

Cette semaine la BBC a diffusé une enquête accablante et riche en témoignages sur les pratiques de corruption dans le football algérien. Le média britannique dévoile même les tarifs pour gagner à coup sûr un match.

La BBC a enquêté sur la corruption qui ronge le football algérien. Un documentaire choc qui risque de faire couler beaucoup d’encre chez nos voisins. Pour protéger ses sources, le télévision publique britannique a opté pour l’anonymat de ses interlocuteurs.

Selon les témoignages recueillis par la British Broadcasting Corporation la corruption est une pratique courante au plus haut niveau algérien. Les tarifs varient selon les besoins. 68 000 dollars, soit près de 650.000 dirhams pour une victoire et entre 8.000 et 17 000 dollars (entre 75.000 et et 160.000 DH) pour un penalty. De nombreux présidents de clubs, arbitres et même  des joueurs sont impliqués dans ce marché de trucage animé par des intermédiaires véreux.

Les tentatives de corruption se font lors des matchs cruciaux et dans une discrétion totale, comme l'explique la BBC dans son enquête. Les rencontres et les paiements se font dans des lieux cachés en périphérie des grandes villes.

Si les joueurs et les arbitres acceptent des compensations financières, c’est souvent pour améliorer leur quotidien. “Mon salaire ne me suffit pas et j’ai besoin d’aider ma famille”, explique un arbitre interrogé par la BBC.

Après la diffusion de cette enquête, le président de la Fédération algérienne de football, Khiredine Zetchi, n’a pas nié l’existence de la corruption dans le football algérien, tout en précisant que parmi ses priorités, figure la lutte contre ces pratiques anti-sportives. C'est le minimum!

 

 

 

 

 

 

 

Par Hajar Toufik
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Algérie
Foot Algérie

Vidéo. Voici pourquoi le derby d'Alger n'a pas eu lieu

Foot CHAN 2020
Foot CHAN 2020

Belmadi avec les Fennecs face aux Lions de Ammouta

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Les Algériens craignent le Raja, un peu moins le Wydad


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, il ne faisait pas “trop chaud” à Doha

Gullit ne comprend rien aux Marocains

Kiosque

Le rapport financier du Raja serait erroné

Les Lions de l’Atlas célébrés à Oujda

Tout est à refaire, selon Vahid

Beckham a flairé le filon Mbappé

Où se jouera Maroc-Mauritanie?

Divorce entre Fathi Jamal et Raja

La Botola aura ses bientôt ses retraites

L’OIT s’invite au Mondial 2022

Poker menteur autour de Hamdallah

Le TAS examinera les preuves du WAC