Filinfo

Foot

Vidéo. Des incidents après un match de barrage en Tunisie

© Copyright : DR
De jeunes supporters de l'EGS Gafsa ont exprimé leur mécontentement samedi soir, suite au match de barrage contre l'US Ben Guerdane. La rencontre a dégénéré et leurs joueurs ont dû déclarer forfait, faisant une croix sur les espoirs de montée.
A
A
Des pneus brûlés, un camion de phosphate renversé, des slogans contre le président de la Fédération... Une centaine de jeunes se sont réunis, samedi soir, dans le centre de Gafsa, une ville minière de Tunisie, pour manifester leur mécontentement. Le match de barrage entre l'EGS Gafsa et l'US Ben Guerdane, a viré au chaos vendredi soir, et les supporters en ont profité pour commettre des exactions.
Lors de cette rencontre, des dirigeants ont d'abord montré le mauvais exemple... en se battant sur la pelouse. Des responsables politiques sont intervenus, en plus d'un arbitrage controversé. L'EGS Gafsa a fini par quitter le terrain, une demi-heure avant la fin du match, alors que les deux équipes étaient à égalité. L'arbitre les a déclaré forfait... donc pas de montée. 

Les manifestants réunis samedi soir ont protesté contre le président de la fédération tunisienne de football, Wadii Jary, originaire de Ben Guerdane. Ils l'estiment responsable de l'arbitrage litigieux qui a émaillé la rencontre, et, selon eux, défavorisé l'équipe de Gafsa. 

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Algérie
Foot Algérie

Vidéo. La police algérienne tabasse un supporter

Foot Botola
Foot Botola

Benzarti au WAC, une question d’heures

Foot match amical
Foot match amical

Les bourreaux d’Al Ahly et du WAC face aux Lions


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir