Filinfo

Foot

Vidéo. Hooliganisme: il menace l'arbitre avec une barre de fer

Les hooligans croates, parmi les plus violents du monde, ont encore fait parler d'eux ce week-end, notamment quand l'un d'eux, masqué, est entré sur un terrain à Split avec une barre de fer.

Sanctionnée par le passé par l'UEFA pour les actions de ses hooligans, la Fédération croate de football (HNS) a condamné lundi ces incidents.

Quasiment chaque journée de championnat est émaillée de violences, provoqués par les supporteurs des trois grands clubs du pays, le Dinamo Zagreb, le Hajduk Split et Rijeka, qui scandent régulièrement des slogans pronazis.

Ce week-end, le plus spectaculaire fut l'irruption sur la pelouse du Hajduk Split (sud) d'un supporter masqué, armé d'une barre de fer, qui souhaitait s'en prendre à l'arbitre de la rencontre contre Rijeka, autre grande ville de la côte adriatique croate.

"Les clubs, la sélection et la Fédération sont les otages des hooligans", a déploré la HNS. Elle a invité médias, responsables et supporteurs à "condamner sans équivoque ce genre de comportements et à prendre leur distances par rapport aux hooligans".

La rencontre, soldée par un nul (1 à 1) s'est déroulée dans une atmosphère houleuse, la Torcida (ultras de Hajduk) et l'Armada (Rijeka) échangeant des insultes. Des slogans racistes ont été scandés contre un joueur gambien du Hajduk, Hamza Barry.

Les deux camps ont uni leurs voix pour appeler au meurtre des Serbes et des habitants de Zagreb.

A quelques minutes de la fin de la rencontre le supporter du Hajduk armé d'une barre de fer, a pris en chasse l'arbitre, encouragé par la foule, avant d'être arrêté.

Vingt autres personnes ont également été appréhendées pendant et après la rencontre.

En décembre, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin était venu à Zagreb menacer la Croatie de sanctions draconiennes si elle ne réglait pas son problème de hooliganisme.

En 2015, une croix gammée visible avait été tracée sur la pelouse du stade à Split pendant le match de qualification pour l'Euro-2016 contre l'Italie.

Lors de cette compétition, en France en juin, des fumigènes avaient été lancés depuis la tribune des supporters croates sur la pelouse du stade à Saint-?tienne (centre), provoquant une interruption du match contre la République tchèque.

Par Le360 (avec AFP)
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

La Croatie écarte un joueur en plein Mondial!

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Voici l'arbitre de la rencontre entre le Maroc et le Portugal

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Vidéo. La Croatie dame le pion au Nigeria


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Corner. Task Force, tu ne tueras point!

Ce n’était pourtant qu’un match de foot

P’tit-pont. Mondial: le bonheur des quarts

Maroc 2026: le spot de la honte!

Hors jeu. Foot, c’est la guerre!

Soyons réalistes, demandons un miracle!

Kiosque

Maroc-Portugal, à quitte ou double

Maroc-Portugal: Blatter guest star

Piratage BeIN sport: la Fifa menace Riyad

La Roja toise les Lions de l'Atlas

Alerte au 'séisme' au sein de la FRMF

Dirar et Boutaib titulaires face au Portugal

Le mondial a aussi un pied dans les plats

ça se complique pour les Lions de l'Atlas

Amrabat: le bon réflexe du docteur El Hifti

Les fans marocains en force en Russie