Filinfo

Foot

Vidéo. La punchline assassine de Ronaldo

Cristiano Ronaldo a mal digéré la défaite d'hier contre l'Atlético en Ligue des Champions. Interrogé par un journaliste insistant, le Portugais a chambré les Colchoneros avec une phrase et un geste qui font le tour du web.

Hier l'Atlético de Madrid a battu la Juventus Turin en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des Champions (2-0). Très attendu pour son retour dans la capitale espagnole, l'ex-merengue Cristiano Ronaldo n'a pas particulièrement brillé.

Le Portugais a même été la cible de vilains coups de la part des Colchoneros. De quoi laisser un goût amer à celui qui a fait les beaux jours du Real Madrid.

Interrogé par un journaliste sur son sentiment après la défaite, Ronaldo s'est d'abord contenté d'une déclaration de circonstance, arguant que "c'est normal c'est le football". Mais devant l'insistance du journaliste, la star de la Juventus lui a alors montré les cinq doigts de sa main, avec ce commentaire: "j'ai gagné cinq Ligues des Champions et l'Atlético zéro". Pas de quoi améliorer son image auprès de ses "haters".

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Major League Soccer
Foot Major League Soccer

Beckham veut réunir Ronaldo et Messi

Foot Ligue des champions
Foot Ligue des champions

Ronaldo sanctionné? ça se précise

Foot Serie A
Foot Serie A

Ronaldo absent, des fans du Genoa veulent être remboursés


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Du renfort chez les Lionceaux U23

Mbappé et le Real négocient déjà

Le DHJ très remonté contre la FRMF

La sévérité de la FRMF décriée

Le WAC évite les grands en quarts

Les offres pour la VAR prolifèrent

Les agresseurs d'arbitres mis hors-jeu

La RSB peut qualifier le Raja ou le Husa

La douleur des All Blacks néo-zélandais

Abdelmalek Abroun face au MAT