Filinfo

Foot

Vidéo. Le Raja victime de l’arbitrage? Ziyat répond

Lors de la conférence de presse tenue hier au complexe du Raja, le président Jawad Ziyat a insisté sur la performance de l'arbitre de la rencontre RCA-RSB.

Le patron du Raja de Casablanca s’est plaint de l’arbitrage hier, mercredi 2 janvier, lors d’un point de presse tenu au complexe de l’Oasis. Jawad Ziyat a critiqué l’arbitre du match RCA-RSB qui, selon lui “a oublié de siffler un penalty pour les Verts”.

Il a également confié que sur 3 des 10 matchs que le Raja a disputés cette saison en Botola, les hommes en noir ont privé le club casablancais des points de la victoire. “Si les arbitres n’avaient pas lésé le Raja lors de trois rencontres, la situation au classement général serait différente aujourd’hui”.

Ziyat a prié les commissions d’arbitrage et de programmation de se comporter de la même manière avec tous les clubs de la Botola: “Je ne suis pas en train de dire que la commission d’arbitrage doit privilégier le Raja, mais qu’elle applique le même traitement à tous les clubs”.

 

 

 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Supercoupe de la CAF
Foot Supercoupe de la CAF

Espérance-Raja: Benzarti voit les Tunisiens champions

Foot Supercoupe d'Afrique
Foot Supercoupe d'Afrique

La liste des Verts contre l'Espérance

Foot Botola
Foot Botola

Juan Pedro Benali ment-il aux dirigeants du CRA?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Violence aveugle

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Maroc-Argentine rapportera gros

Le Raja pense déjà à la saison prochaine

Le coach des U23 confiant face à la RDC

Pour le Real, c’est Mbappé ou rien

La FRMF veut éliminer les U23 congolais

Pour Al-Nassr, Amrabat est sa propriété

Le Raja rationalise ses dépenses

Le Barça veut traire les supporters anglais

Les Camerounais traitent Ahmad de "corrompu"

L'affaire Karnass crée de nouveaux remous