Filinfo

Foot

Vidéo: les joueurs du Sporting agressés par leurs supporters

Terreur au Portugal! Une cinquantaine de supporters du Sporting Lisbonne ont agressé leurs propres joueurs et des membres du staff du club.
Une cinquantaine de supporters du Sporting Lisbonne (Portugal) se sont introduit dans le centre d’entraînement du club et s’en sont pris aux joueurs (Bas Dost, Acuña, Rui Patrício, William Carvalho, Battaglia, etc), à l’entraîneur Jorge Jesus et à son adjoint Raul José, hier.

Le club Lisboète a perdu sa chance de finir deuxième du classement de la Liga Nos en perdant contre le Maritimo (2-1), dimanche. Le Sporting s'est alors classé troisième derrière Porto et le Benfica. Excédés, les supporters ont agressé leurs propres joueurs en signe de contestation.

Le club a condamné les agissements des pseudo-supporters, via un communiqué: "Le Sporting condamne avec fermeté les événements qui ont eu lieu aujourd’hui à l’Académie sportive du club. Nous ne pourrons jamais être d’accord avec ces actes de vandalisme et d’agression à l’encontre des joueurs, des entraîneurs et du personnel".

Par Oumeïma Er-rafay
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Hooliganisme
Foot Hooliganisme

L’OC Safi refuse les sanctions pour hooliganisme

Foot FRMF
Foot FRMF

Quatre matchs à huis clos pour l’OCS

Foot Algérie
Foot Algérie

Les chiffres chocs du hooliganisme algérien


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Voici les conditions du retour des tifos dans les stades

Tanger va-t-il éliminer le Zamalek?

Les réserves d’Infantino sur le Mondial 2030

Cristiano Ronaldo ou «Monsieur Finales»

Le mercato non prolongé cette année

La Coupe du monde des clubs au Maroc?

L’OCS ne paiera pour ses hooligans

Gerard Piqué, le futur président du Barça

La ville ocre, capitale du football mondial

Les arbitres marocains à l'heure de la high tech