Filinfo

Foot

Vidéo. Les Marocains en Russie dézinguent l’Arabie Saoudite

Les Marocains, présents en Russie pour supporter les Lions de l’Atlas, reviennent sur la “trahison” de l’Arabie Saoudite lors du vote pour la désignation du pays hôte du Mondial 2026. Micro-trottoir.
La décision de l’Arabie saoudite de soutenir les États-Unis, le Mexique et le Canada pour décrocher l’organisation de la Coupe du Monde 2026, fait toujours jaser les Marocains.

En Russie pour encourager les Lions de l’Atlas, quelques supporters ont exprimé leur amertume suite au choix d’un pays “frère” de ne pas soutenir le Maroc.

Par DNES en Russie Khalil Abou Khalil
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Ziyech le magnifique, héros d'une victoire historique

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Maroc-Cameroun: l’histoire est contre nous

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Comment dompter les Lions Indomptables?


1 commentaires /

  • Amine
    Le 16 Jun. 2018 à 11h10
    Arabe, Arabe, Arabe ! Nous ne sommes pas des arabes ! On attend rien de ces chameaux saoudiens ! Ce sont ni nos frères ni nos ancêtres ! Nous sommes africains amazighs ! Sil'état marocain avait pris ses distances depuis longtemps avec ces chameaux, on serait un pays plus développé. Malheureusement ils nous ont ramené leur idéologie arriérée et obscurantiste qui gèle les cerveaux et abrutit l'esprit. Pauvre Maroc , pauvre Afrique !
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca ?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales

Naciri-Girard, place au duel juridique

Le Maroc n'a jamais battu le Cameroun

Dembélé, un mauvais locataire

Les coachs continuent à défiler au WAC