Filinfo

Foot

Vidéo. Les réactions après WAC-RSB

Le WAC et la RSB se sont quittés sur un nul (0-0), cet après-midi au stade du Père Jégo. Entre la frustration de Faouzi Benzarti et la satisfaction de Adil Serraj, adjoint de Mounir Jaouani, Le360sport a recueilli les propos des deux techniciens.

Le Wydad de Casablanca n’a pu faire mieux qu’un match nul (0-0), ce mercredi 2 janvier, face à la Renaissance sportive de Berkane au stade Père Jégo.

Lors de la conférence d’après-match, le technicien tunisien des Rouge et Blanc, Fouzi Benzarti était furieux: “Le Wydad méritait de prendre les 3 points cet après-midi, mais des facteurs extérieurs nous ont empêché de gagner”. Allusion à peine voilée à l'arbitre qui a refusé un but (légitime?) au Wydad.

Pour sa part, Adil Serraj, coach adjoint des Oranges s’est montré satisfait suite à ce résultat. “Partir de Casablanca avec le point du nul est une excellente opération pour nous. Nous avons défié une grandeéquipe, qualifiée pour la phase de poules de la Ligue des Champions”, s’est félicité l’ancien joueur du Wydad.

 

 

 

Par Ilyas El Batahi et Said Bouchrit
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Botola
Foot Botola

De belles affiches en Botola ce weekend

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Vidéo. La RSB s’offre le HUSA et prend la tête

Foot Coupe de la CAF
Foot Coupe de la CAF

Raja, RSB et HUSA jouent la CAF à la maison


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Maghreb United ou FC Europe?

Kiosque

Alléchant FUS-WAC et explosif MAT-IRT

Nawal et Hajij en course pour le CIO

Le Mondial 2030 s’éloigne du Maroc

Buffon et Neymar se liguent pour le PSG

Un maroco-mauritanien très convoité

Naciri s'en remet à la CAF

4 millions de fans du Real au Maroc

Monaco vire son vice-président

WAC et Raja joueront à la même heure

Talbi Alami recale la société du Raja