Filinfo

Foot

Vidéo. Les stars régalent à Laâyoune

Roger Milla, Fadiga, Ronaldinho et surtout Seedorf ont régalé les supporters présents hier au stade Cheikh Mohamed Laghdaf à Laâyoune pour assister au match de gala de la Marche Verte. Gestes techniques, sourires, frappes et passes magiques, tout y était.

Dans ce genre de match, le score importe peu. C'est surtout le spectacle et le symbole qui comptent. La connexion Ronaldinho-Seedorf qui portaient tous les deux le numero 10 a fait des étincelles comme au bon vieux temps sous la tunique de l'AC Milan. 

Hervé Renard, le sélectionneur national a également participé à la rencontre. En défenseur central, son poste de prédilection, il a dû faire face aux assauts des attaquants adverses mais n'a pas pu empêcher l'équipe Afrique de battre les siens 4-2. 

 

 

Par Nassim Elkerf
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Marche Verte
Foot Marche Verte

Vidéo. Edmilson parle des Lions de l'Atlas

Foot Match de Gala
Foot Match de Gala

Le match de gala à Laâyoune a tenu ses promesses

Foot Match de Gala
Foot Match de Gala

Vidéo. Les légendes sénégalaises brillent à Laâyoune


1 commentaires /

  • Zzin
    Le 07 Nov. 2018 à 15h02
    لعيون عينيا والساقية الحمراء لييا والواد وادي
    بالجهاد بالمسيرات نصل الماضي بالحاضر ونحقق الامال وطن التضحية في سبيل الوحدة والتنمية
Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir