Filinfo

Foot

Vidéo. Mais qui es-tu CSC, meilleur buteur du Mondial?

© Copyright : DR
Cristiano Ronaldo crève l’écran depuis le début de la Coupe du Monde. Le Portugais a planté un triplé contre l’Espagne et battu à lui seul les Lions de l’Atlas. Mais il n’est pas le meilleur buteur du Mondial.
A
A

Non, Cristiano Ronaldo n’est pas le meilleur buteur de cette Coupe du Monde 2018. Malgré son triplé contre l’Espagne et son but contre le Maroc, il y a plus efficace que lui.

Depuis le début du tournoi russe, on compte déjà 5 CSC! Après Aziz Bouhhadouz, auteur d’un CSC contre l’Iran (1-0), un autre Aziz, l’Australien Behich a également offert la victoire à la France (2-1). Le Nigérian Oghenekaro Etebo contre la Croatie (2-0), le Polonais Cionek face au Sénégal (2-1) et l’Égyptien Ahmed Fathi face à la Russie (2-1) ont également fait le bonheur de leurs adversaires.

Les défenseurs qui prennent part à cette Coupe du Monde sont bien partis pour battre le record enregistré lors de l’édition 1998 en France avec 6 CSC.

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Economie
Foot Economie

Combien a rapporté le Mondial à la Russie?

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Koscielny, l'homme qui souhaitait le malheur des Bleus

Foot Russie 2018
Foot Russie 2018

Combien nous a coûté la Coupe du monde russe?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Les coachs continuent à défiler au WAC

Sale temps pour les entraîneurs en Botola

Azaro risque gros en Egypte

Une femme de TV à la tête du foot anglais

Idrissi est Lion, reste l’aval de la FIFA

Un rythme effréné attend les clubs marocains

Les Ultras anti-Fakhir s'expliquent

Le Qatar associerait l’Iran au Mondial 2022

Où va l'argent du football?

La menace de trop contre Fakhir