Filinfo

Foot

Vidéo. Mondial 2026: le patron du foot US remercie le roi saoudien

Carlos Cordeiro, président de la Fédération américaine (US Soccer), a adressé un message de remerciements au roi d’Arabie saoudite après la victoire de United 2026.
C’est un secret de polichinelle. L’Arabie saoudite a activement aidé les États-Unis, le Canada et le Mexique dans leur duel à distance avec le Maroc pour l’organisation de la Coupe du Monde 2026.

Mais pour ceux qui avaient encore des doutes sur la traitrise de ce pays “frère”, le président de la fédération américaine de football, Carlos Cordeiro est venu tout dissiper, hier après l’annonce de la FIFA.

Dans une vidéo, qui a fait le tour de la toile, l’Américain a adressé un message de remerciements à l’Arabie saoudite et à son roi. 

Par Le360sport
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Vidéo. Combien a coûté réellement Maroc 2026?

Foot Mercato
Foot Mercato

Un énième Marocain courtisé par un club saoudien

Foot Mondial 2026
Foot Mondial 2026

Le Brésil vote Maroc 2026, le CONMEBOL scandalisé


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Félonie saoudienne

P’tit-pont: Souvenirs, souvenirs...

Kiosque

Patrick Mboma tacle Seedorf et Kluivert

Jawad Ziyat futur boss du Raja?

Nouveau challenge africain pour Sellami

Une victoire sur tapis vert pour le Raja?

Le Barça a plaqué Paul Pogba

La RSB cherche la qualification au Soudan

Les nuages s'amoncellent sur le Kawkab

Tu as vu la Supercopa? Non, Messi

La Fifa rétrograde en matière d'éthique

William Jebor: fausse fuite et fin