Formulaire de recherche

Vidéos. Mondialito: Pachuca, l'adversaire expérimenté qui attend les Rouges

Posté le 07/12/2017 à 15h02 par Nassim Elkerf

Le Wydad entame sa campagne de Coupe du Monde des clubs face à un redoutable adversaire. Les Mexicains de Pachuca, des expérimentés de la compétition qui pratiquent un jeu rugueux, tout en étant très dangereux en contres. On a décortiqué le jeu de l'adversaire du WAC.

La star de l'équipe de Pachuca est connu de tous les spécialistes du football, c'est l'international japonais, Keisuke Honda. Ancien du Milan et du CSKA Moscou, il a rejoint le club mexicain en fanfares pour en devenir la star. Il les a mené au sacre en Ligue des champions de la CONCACAF, mais le reste de l'histoire passe par le match de samedi, face au Wydad.

En faisant une analyse rapide du jeu de Pachuca, on remarque qu'il ne diffère pas beaucoup de son voisin, le CF Monterrey, qu'on ne connaît que trop bien puisqu'il avait affronté le Raja en 2013 lors du Mondialito marocain. Donc le WAC aura affaire à un adversaire solide défensivement, qui va très vite en contre-attaque. Mais le plus important dans ce genre de compétitions, c'est l'expérience... et elle sourit largement aux Mexicains. Ils participent pour la 4e fois au Mondialito, mais face aux équipes africaines, ça n'a jamais été une partie de plaisir pour les représentants de la CONCACAF. 

Lors de leurs participations en (2007, 2008, 2010), ils se sont inclinés à deux reprises face aux représentants de la CAF. Pachuca a perdu contre TP Mazembe et l'Étoile sportive du Sahel, alors qu'ils avaient battu Al Ahly plus tôt, en 2007 au même stade de la compétition. C'est pour parler de l'expérience des Mexicains, qui ne cachent pas leurs intentions d'aller le plus loin possible cette année en coupe du monde. 

L'autre joueur à suivre de l'effectif des Mexicains 5 fois champions de la CONCACAF, c'est Edson Puch, l'international chilien, qui fait partie des joueurs les plus rapides de la planète. 

Il faudra faire attention aussi sur les coups de pieds arrêtés. Le club mexicain a une arme qui s'appelle Keisuke Honda, et il n'hésite pas à mettre les ballons dans le paquet, ou tirer directement alors que la distance paraît à première impossible à surmonter. 

Mais nul doute que Houcein Ammouta a déjà pensé à tout cela, en notant dans ses petits papiers tous les points forts et points faibles de Pachuca, qui a surtout une défense très lente, et Bencherki peut y faire beaucoup de dégâts ce samedi (13h). 

Posté le 07/12/2017 à 15h02 Par Nassim Elkerf