Filinfo

Foot

Voici pourquoi Lekjaa a boudé les Lions

© Copyright : DR
Kiosque360. C’est sans Fouzi Lekjaâ, que la délégation marocaine s’est envolée samedi soir en direction des Iles Comores pour le compte des éliminatoires de la CAN 2019. Une absence due au mécontentement du président de la FRMF contre le staff des Lions.
A
A

Après la piètre prestation des coéquipiers de M’Barek Boussoufa samedi soir face aux Iles Comores (1-0), la délégation marocaine s’est aussitôt envolée vers ce pays de l’océan indien contre lequel elle jouera le match retour ce mardi. Un voyage que les Lions de l’Atlas ont effectué, contre toute attente, sans la présence, pour la première fois depuis presque 3 ans, du président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, rapporte le journal Al Massae du mardi 16 octobre.

Le déplacement du patron du football national aux Iles Comores était annoncé et acquis de longue date, mais le mauvais visage montré par les Lions de l’Atlas après leur victoire étriquée, samedi au complexe Mohammed V, face aux Iles Comores, a provoqué la colère de Fouzi Lekjaâ. Ce dernier en veut particulièrement au staff technique de la sélection à qui il reproche de s’être laissé déborder, voire dicter des décisions, par certains joueurs de l’équipe nationale, relèvent nos confrères arabophones.

L’attitude de plusieurs cadres de l’équipe nationale soulève en effet des questions. Sans parler de la titularisation de plusieurs joueurs en manque criant de compétition, l’on comprend beaucoup moins le laxisme du staff technique à l’égard d’autres joueurs, à l’instar de Younes Belhanda, qui a suivi la rencontre de samedi depuis les tribunes, parce qu’il serait «fatigué», ou encore cet autre joueur qui semble désormais décider en lieu et place de l’entraîneur quand il doit être appelé en sélection, sans parler de Manuel Da Costa qui, cerise sur le gâteau, a refusé de faire le déplacement aux Comores à cause de la pelouse synthétique du stade où évoluera le onze national, craignant une blessure. Une absence justifiée également par le staff médial pour raisons de "fatigue", alors que la vérité est ailleurs. Autant de ratés qui ont fait rater à Fouzi Lekjaa le vol spécial Casa-Moroni de samedi dernier.

Par Ismail El Fassi
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Vidéo. L'Algérie imite le Maroc et se qualifie!

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Feghouli et les Fennecs veulent imiter le Maroc

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

Dimanche décisif pour la CAN au Cameroun


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

L'enfer du décor. Talib et le DHJ: ces dirigeants ingrats!

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Kiosque

Des à-côtés de Maroc-Cameroun

Le Maroc va à la CAN 2019

Les ambitions de Bounou deviennent réalité

Le foot anglais abat les barrières sexuelles

Le plan B de Naciri pour imposer Benzarti

Qui succédera au Raja de Casablanca?

HUSA-Raja, le choc du week-end

Neymar remonté contre la presse

La presse camerounaise sereine

Un week-end avec plusieurs finales