Filinfo

Foot

Comment Nasser al-Khelaïfi a flingué la carrière de Ben Arfa

© Copyright : DR
Kiosque360. Après un an sur le banc de touche du PSG, Hatem Ben Arfa (HBE), désormais libre de paroles, a livré des détails croustillants sur son éviction du onze type du club. Une affaire qui a commencé avec une blague sur Nasser Al-Khelaïfi. Les détails.
A
A

Tout a débuté en avril 2017. À la sortie d’une séance d’entraînement, Hatem Ben Arfa amuse la galerie en lançant une blague au Cheikh Tamim Al-Thani, l’émir du Qatar, en se plaignant de ne jamais pouvoir joindre son président, Nasser Al-Khelaïfi. Ce dernier ne lui pardonnera jamais cette humiliation révélée par France Football du 3 avril.

Depuis ce jour, Al-Khelaïfi a décidé que le joueur ne portera plus jamais les couleurs du club. Pour faire le travail, c’est l’entraîneur Unai Emery qui s’en charge au point que sa relation avec le joueur s’empoisonnera gravement, surtout quand l’Espagnol apprend que Ben Arfa  s’amuse à l’imiter pour faire rigoler ses coéquipiers.

Au lendemain de la défaite 6-1 contre le Barça en C1, Ben Arfa balance à Emery  qu’il ne dépassera jamais les huitièmes de finale de la Champions League, même avec la meilleure équipe du monde. Touché coulé. Pour le pousser à la sortie, Patrick Kluivert, alors directeur sportif au PSG, le convoque au bureau pour lui annoncer la nouvelle : «Tu dois partir. Le coach ne veut plus de toi. On t’a trouvé un club, Fenerbahçe. Tu verras, c’est un bon championnat, la Turquie.»

France Football nous apprend également que le club lui a infligé en 2016 une amende de 100.000 euros suite à son forfait pour un mini-stage à Doha. Mais du côté du vestiaire, HBA est très apprécié de ses coéquipiers, particulièrement de latéral brésilien, Dani Alves, qui le surnomme «Fenomeno». Quand Hatem a fait son retour partiel dans l’effectif en septembre dernier, il s’adresse à Antero Henrique et Maxwell qui ne l’apprécient pas, et leur balance droit dans les yeux: «Lui, c’est un phénomène, notre “Fenomeno”! Il ne faut plus jamais faire ça avec lui !»

En dehors du terrain, Hatem est invité aux soirées, notamment aux anniversaires de Neymar et à celui de Thiago Silva, à qui il offrira une invitation pour deux à dîner au prestigieux restaurant gastronomique «La Tour d’Argent». La classe Ben Arfa.

Par Fayçal Ismaili
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot Ligue 1
Foot Ligue 1

Ben Arfa restera bien en Ligue 1

Foot Fair play financier
Foot Fair play financier

Le PSG n’est plus obligé de vendre ses stars

Foot Mercato
Foot Mercato

Ben Arfa–Balotelli: le duo de choc niçois?


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

Un Français Ballon d'Or, et puis quoi encore?

Mais pourquoi choisissent-ils le Maroc?

Les races n’existent pas

Cette France que nous aimons tant… haïr

Foot: l’esprit d’équipe

Et si on organisait notre propre Mondial?

les Lions encore arnaqués

La plus belle des défaites

Non, l’Arabie Saoudite n’est pas un pays ami ni frère

Ceci n’est pas un reportage

Kiosque

L’effet Ziyat se fait déjà ressentir au Raja

Les tickets WAC-Sétif acquis au forceps

Neuf joueurs du MAT portés disparus

Pérez veut une finale contre le Barça

Le Mondial moins coûteux que la Botola

Le boxeur Aït Moussa tué par le laxisme

El Harti interdit d'accueillir des matchs

Mo Salah loue l'unité au sein des Reds

Sektioui veut quitter le navire wydadi

"Donor Idor!",le #hashtag casablancais