Formulaire de recherche

Crise du Golfe: quel impact sur le mondial 2022 et le PSG?

Emir du Qatar avec Nasser El Khelaifi

L'Emir du Qatar en compagnie de Nasser El Khelaifi

L'Emir du Qatar en compagnie de Nasser El Khelaifi
© Copyright : DR

Posté le 08/06/2017 à 11h55 par Oumeïma Er-rafay

Depuis lundi, le torchon brûle entre le Qatar et cinq de ses voisins et ce litige politique pourrait impacter le monde du sport. Alors que l’attribution du Mondial 2022 pourrait être renégociée, le PSG, l’un des plus grands investissements sportifs de Qatar sera-t-il impacté?

En 2011, le QSI, l’un des fonds souverains de Qatar rachetait le Paris Saint-Germain pensionnaire de la Ligue 1 française. C’est alors un pas important qui s’inscrit dans la stratégie de soft Power que prône l’Emirat en France surtout. Tenter de fuir un isolement diplomatique en invertissant dans le sport étranger à travers notamment un club qui, après lifting, pourrait prétendre à un titre européen.

Le Qatar s’est brouillé ce lundi avec ses voisins, dont les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite, ces derniers accusant l’Emirat d’avoir des liens douteux avec des organismes terroristes. Cette situation ambiguë pourrait impacter le sport. Le Qatar est censé organiser le Mondial en 2022 et possède le PSG et le titan de la presse sportive beIN Sports.

Selon Eurosport, les choses sont plus compliquées pour le Mondial. Les voisins du Qatar ayant décidé de couper leurs liens économiques avec le pays en plus de la fermeture de leurs frontières et de l’interdiction du survol de ses terres. Cette menace de la stabilité du Moyen-Orient pourrait dissuader la Fifa pour le mondial 2022.

Cette attribution au Qatar est déjà douteuse et pointée du doigt pour une affaire de corruption et pour les conditions dans lesquelles vicent  les ouvriers travaillant dans les chantiers des stades. La Fifa, elle, a affirmé qu’elle est "en contact régulier" avec les instances organisatrices de l’évènement et n’a pas souhaité émettre de commentaire sur les récents évènements.

Enfin le Paris Saint-Germain, qui reste l’un des plus gros investissements sportifs de l’Emirat garde toujours de nom de la compagnie émirati Fly Emirates sur de maillot de ses joueurs. Le club qui a été secoué à maintes reprises et qui peine au niveau européens ne devrait pas etre impacté par la crise selon les observateurs.

Posté le 08/06/2017 à 11h55 Par Oumeïma Er-rafay