Formulaire de recherche

PSG: le syndicat des arbitres français recadre Nasser Al-Khelaïfi

nasser el khelaifi

© Copyright : DR

Posté le 02/05/2017 à 20h00 par Fayçal Ismaili

Kiosque360. Après la défaite contre Nice, le président du PSG a critiqué l’arbitrage. Dans sa réponse, le syndicat des arbitres a dénoncé les propos «à l’emporte-pièce» de Nasser Al-Khelaifi.

Le syndicat des arbitres de football d’élite (SAFE) a dénoncé, lundi, les propos tenus par Nasser Al-Khelaïfi après la défaite de son équipe à Nice (3-1), indique le portail Sofoot. Le président du PSG déclarait le dimanche que «si on veut développer la Ligue 1, il faut développer aussi l’arbitrage, parce que vraiment, c’est un cauchemar», avant d’ajouter : «Je ne parle pas des cartons rouges, mais en général», en référence aux exclusions d’Angel Di Maria et Thiago Motta en fin de match.

Selon Sofoot, le syndicat arbitral (SAFE) n’a pas tardé à publier le lundi un communiqué cinglant qui adresse un avertissement au Qatari. «Comment ne pas s’interroger après de tels propos à l’emporte-pièce? Tout en reconnaissant la faillite de son équipe, la supériorité de son adversaire et la logique sportive, le président du PSG charge l’arbitrage, le qualifiant de “cauchemar”: vieille recette éculée du contre-feu que nombre de ses homologues éminents ont éprouvée avant lui», indique le communiqué, avant de poursuivre: «Non, ce n’est pas “Monsieur l’arbitre qui tue le match” ; ce sont certains gestes et comportements inadmissibles, sur et autour des terrains, qui tuent le football !».

Après l’humiliation de PSG contre la Barça (6-1) et son élimination de la Champions League, le PSG a subi un nouveau revers en s’inclinant à l’Allianz Riviera (1-3) contre Nice. Avec cette défaite qui fait les affaires de Monaco, les Parisiens ont sûrement dit adieu aux espoirs de titre. Avec trois points d’avance, voire quatre si l’on prend en compte la différence de but (+66 pour Monaco et +46 pour Paris) cela semble être mission impossible pour les hommes d’Emery. Sans oublier que les hommes de Leonardo Jardim ont un match en retard à jouer face à Saint-Étienne. Enfin, le SAFE a invité le président du PSG et ses homologues à son assemblée générale le 27 mai à Paris, pour discuter de ces déclarations.

Posté le 02/05/2017 à 20h00 Par Fayçal Ismaili