Formulaire de recherche

Coupe d'Afrique de handball: les Sénégalaises disqualifiées pour avoir fait jouer une binationale

Hand Sénégal

© Copyright : DR

Posté le 08/12/2016 à 14h17 par Le360 (Mise à jour le 08/12/2016 à 14h18)

Pour les handballeuses sénégalaises le rêve a tourné au cauchemar. Elles n’ont même pas eu l’opportunité de défendre leurs chances de trophée. Elles ont été disqualifiées pour avoir aligné une binationale qui a déjà joué pour la France en junior.

Les handballeuses sénégalaises étaient sur le point d’écrire l’Histoire. Finalement, le rêve s'est brisé au moment où elles s'y attendaient le moins. Qualifiées en finale de la Coupe d’Afrique des nations de la discipline, une première pour le handball sénégalais, elles n’auront même pas eu l’occasion de défendre leurs chances face aux redoutables Angolaises, les Palinkas negras.

La faute à un recours de la Tunisie, éliminée par le Sénégal en demi-finale. Et la sanction est tombée net. La confédération africaine de handball a tout bonnement disqualifié le Sénégal pour avoir aligné contre la Tunisie Ndoungou Camara, une franco-sénégalaise ayant déjà porté le maillot des bleues dans les petites catégories.

Pour un peuple qui a rarement l’occasion de fêter des victoires sportives, la désillusion est grande. «C’est vraiment triste. J’ai du mal à y croire. On était si proche du but, parce que je suis sûre qu’on aurait pu battre l’Angola en finale», se lamente une joueuse du club de Saltigué de Rufisque.

Décision «injuste»

Du côté des responsables sportifs, la pilule a aussi du mal à passer. Seydou Diouf, le président de la Fédération sénégalaise de handball n’entend pas laisser passer cette «forfaiture». «Pour nous, la décision est totalement injuste dans la mesure où la joueuse incriminée a été qualifiée par la Confédération africaine, la même qui a organisé cette coupe d’Afrique des nations, il y a de cela deux ans, c’est-à-dire en mars 2015», s’étonne-t-il.

A l’époque, dit-il, la confédération africaine avait jugé que Ndoungou Camara était en mesure de jouer pour le Sénégal. «Cette compétition est la quatrième à laquelle prend part la joueuse. Elle n’a jamais joué en équipe de France A, mais uniquement pour l’équipe junior».

La Fédération sénégalaise de handball entend épuiser toutes les voies de recours pour faire annuler cette décision qui, en plus du graal continental, prive également les handballeuses sénégalaises d’une participation à la coupe du monde de la discipline. Dans la perspective de la bataille juridique qui s’annonce, un spécialiste du droit du sport, Me Seydou Diagne, a été saisi.

«Dès lors que la décision du jury d’appel, au terme des dispositions de la Confédération africaine de handball, est insusceptible de recours, les voies de recours qui nous restent sont de saisir ou la commission d’arbitrage de la fédération internationale de handball, et en fonction de sa décision, le Tribunal arbitral du sport (TAS)», explique Seydou Diouf.

Posté le 08/12/2016 à 14h17 Par Le360