Filinfo

Foot

Taoussi interdit de visite au WAC

© Copyright : DR
La délégation du Wydad, qui s’est déplacée à Sétif, n’a pas apprécié la visite de Rachid Taoussi. Le coach de l’ES Sétif était parti à la rencontre des Rouge et Blanc après leur arrivée en Algérie.
A
A

Rachid Taoussi a-t-il fait preuve de maladresse mercredi, quand il s’est rendu à l’hôtel où réside la délégation du Wydad? C'est en tout cas ce qui a été signifié au coach de l’ES Sétif, venu saluer les joueurs et les responsables du Wydad. Chose que le secrétaire administratif des Rouge, Driss Merbah, n’a pas apprécié.

Merbah a demandé à Taoussi de reporter sa visite à la fin du match qui opposera la formation algérienne au Wydad vendredi, comptant pour les quarts de finale aller de la Ligue des Champions CAF.

Les dirigeants du WAC cherchent à garantir le calme et le confort aux joueurs dans le but de ramener un bon résultat d’Algérie. Pour éviter la fatigue, Said Naciri a même opté pour la location d’un jet privé pour ce déplacement. Taoussi attendra...

 

 

Par Rajaa Laâssouli
A
A

Tags /


à lire aussi /

Foot CAN 2019
Foot CAN 2019

EST-WAC: la CAF écarte les Marocains et les Tunisiens de la CAN

Foot Ligue des champions CAF
Foot Ligue des champions CAF

Ce que le président de l'Espérance a dit à Ahmad Ahmad

Foot Interview
Foot Interview

Exclu360. FUS, Botola, Wydad, Lions de l’Atlas… Hamza El Hajoui à coeur ouvert


Commenter cet article
Oups ! il semble que votre name soit incorrect
Oups ! il semble que votre e-mail soit incorrect
Oups ! il semble que votre commentaire est vide

Oups ! Erreur de valider votre commentaire

Votre commentaire est en attente de modération

Retrouvez-nous

Chroniques

C’est nous ou c’est le foot qui nous rend comme ça?

Egorgés, dites-vous?

Au nom du maire

Violence aveugle

Kiosque

La corruption gangrène le foot camerounais

Renard «espionne» les éléphants

Infantino lâche Ahmad Ahmad

Le harcèlement éclabousse la CAN

Majorque n’a pas oublié Badou Zaki

Les Marocains conjurent le sort du 1er match

Trop d’adrénaline chez les Pharaons?

Le Mondial féminin a mal à la VAR

La FIFA, c'est la Banque mondiale du foot

Trop chère CAN 2019